NOUVELLES

En entrevue, Sandusky prétend que l'incident de la douche a été mal interprété

25/03/2013 12:42 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

STATE COLLEGE, États-Unis - Jerry Sandusky a déclaré au cours d'une entrevue dont des extraits ont été diffusés lundi que le témoin-clé de la poursuite avait mal interprété le fait qu'il ait pris une douche avec un jeune garçon dans les vestaires de l'équipe de football de Penn State, en 2001.

Sandusky a indiqué au documentariste John Ziegler, dans des extraits diffusés sur les ondes de NBC, qu'il ne comprend pas comment Mike McQueary ait pu conclure «qu'il y ait eu rapport sexuel» quand il l'a vu prendre une douche avec un garçon.

«C'est la dernière chose à laquelle j'aurais pensée, a dit Sandusky au cours de rencontres qui ont duré trois heures et demie, selon Ziegler. J'aurais pensé à une blague ou quelque chose du genre.»

McQueary, qui était un adjoint dans l'équipe de l'entraîneur-chef Joe Paterno en 2001, a témoigné avoir entendu le «son que produit le contact de peau à peau» et qu'il n'y a pas de doute dans son esprit qu'il a été témoin d'une relation sexuelle anale.

Dans une transcritption de l'entrevue mise en ligne, Ziegler dit avoir demandé à Sandusky si McQueary était dans l'erreur quand il affirme que les deux hommes se sont regardés à ce moment-là.

«Je ne sais pas s'il ment, a répondu Sandusky. Je crois qu'il ne devrait pas en être certain et qu'il aurait pu dire qu'il croyait que je l'avais vu. Mais il n'aurait pas pu le savoir. Comment aurait-il pu le savoir?»

Sandusky a aussi dit à Ziegler qu'il n'était pas certain si Paterno, congédié après l'arrestation de Sandusky en novembre 2011, l'aurait gardé au sein de son personnel s'il l'avait soupçonné d'être un pédophile. Sandusky a été l'objet d'une enquête du service de police de l'université après un autre incident de douche en 1998, mais il est demeuré l'un des principaux adjoints de Paterno jusqu'en 1999.

«S'il croyait absolument que j'en étais un pédophile, je ne crois pas (qu'il m'aurait gardé dans son équipe). S'il avait des doutes, je ne peux pas répondre à cela.»

Ziegler, qui travaille à une défense de Joe Paterno (www.framingpaterno.com), a déclaré que les interviews avaient été réalisés en trois sessions et il a précisé à The Associated Press que d'autres extraits seront mis en ligne au cours des prochains jours. Il a aussi échangé de la correspondance avec Sandusky qu'il ne compte pas divulguer.

Âgé de 69 ans, Sandusky purge une peine de 30 à 60 ans après avoir été trouvé coupable de 45 chefs d'accusation d'agressions sexuelles sur des enfants. Il maintient être innocent et a porté sa cause en appel.

PLUS:pc