NOUVELLES

Bombardier met sous tension le premier véhicule d'essai en vol de la CSeries

25/03/2013 03:35 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Bombardier (TSX:BBD.B) affirme avoir réalisé des progrès en vue du vol inaugural de l'avion de ligne de son programme CSeries, après avoir réussi avec succès la première mise sous tension des principaux systèmes du véhicule d'essai en vol et complété des essais statiques de flexion des ailes.

«Chaque étape rend plus confiant», a déclaré lundi le vice-président et directeur général du programme chez Bombardier Avions commerciaux, Rob Dewar.

«Si vous regardez les autres programmes, les gens ont habituellement des problèmes au moment de la mise à l'essai des ailes ou de la mise sous tension, alors nous nous trouvons dans une position satisfaisante. Il y a encore beaucoup à faire, mais le fait d'avoir franchi ces étapes augmente la confiance des équipes», a-t-il ajouté.

L'avionneur montréalais a indiqué que la mise sous tension des principaux systèmes électriques avait été menée avec succès vers 2h00 samedi matin, soit une semaine plus tard que prévu par les analystes.

Le véhicule d'essai comporte plus de 200 kilomètres de câbles électriques.

«Nous avons déjà mis sous tension certains des systèmes secondaires et nous allons continuer avec tous les autres systèmes secondaires au cours des semaines à venir», a indiqué M. Dewar lors d'un entretien accordé depuis Mirabel, au nord de Montréal, où la plupart des essais ont lieu.

Bombardier a également indiqué lundi avoir procédé à deux importants essais statiques sur l'aile nécessaires pour le vol inaugural, prévu d'ici la fin du mois de juin. L'entreprise a complété en mars des essais statiques de flexion vers le bas et le haut des ailes de l'appareil, fabriquées à Belfast, en Irlande du Nord.

La société a en outre confirmé que les tests de sécurité aérienne progressaient bien sur le banc d'essai et de certification intégré des systèmes au sol pour les avions CSeries, de 100 à 160 places.

Les coûts d'exploitation des appareils du programme CSeries seront inférieurs de 15 pour cent à ceux des avions rivaux de même taille, et sa consommation en carburant, de 20 pour cent, selon Bombardier.

Au 31 décembre, Bombardier avait enregistré des commandes et engagements touchant 382 appareils du programme CSeries, dont des commandes fermes de 148 avions de ligne.

Le constructeur espère produire de 20 à 30 appareils la première année, puis faire passer sa production annuelle à 120 avions dans un délai de trois ou quatre ans.

À la Bourse de Toronto, lundi, les actions de Bombardier ont clôturé à 3,95 $, en baisse de 11 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc