NOUVELLES

Blackstone et Icahn font monter les enchères pour Dell

25/03/2013 11:04 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

L'investisseur Carl Icahn et le fonds Blackstone se sont officiellement invités lundi dans les négociations sur l'avenir de Dell, ce qui pourrait obliger le PDG du groupe informatique à abandonner son plan pour le retirer de la Bourse ou à en revoir les conditions.

Dell a confirmé lundi dans un communiqué avoir reçu des offres préliminaires de M. Icahn et de Blackstone, et reconnu qu'elles pourraient s'avérer meilleures que celle jusqu'ici sur la table.

Cette multiplication des prétendants laisse augurer d'une surenchère sur le prix de rachat de Dell. "Avec trois acteurs à la manoeuvre, une offre de rachat plus élevée se profile", prédit ainsi la maison de courtage Topeka.

Ses analystes parient sur un prix pouvant atteindre à terme 18 dollars par action, tout en jugeant "improbable que ce niveau soit atteint au premier tour d'offres".

Sans être aussi optimiste, les investisseurs à la Bourse de New York semblaient effectivement parier sur une offre meilleure que celle jusqu'ici sur la table: le titre Dell gagnait 2,98% à 14,56 dollars vers 14H45 GMT.

Le PDG fondateur du groupe, Michael Dell, associé au fonds Silver Lake, propose pour l'instant d'en racheter la totalité pour 13,65 dollars par action, soit une valorisation totale de 24,4 milliards.

Son objectif est de retirer Dell de la cote, pour l'adapter plus sereinement à la déprime du marché des PC dont il est le troisième fabricant mondial. Les deux nouvelles offres laissent au contraire aux actionnaires existants la possibilité de rester au capital.

Blackstone envisage une offre d'au moins 14,25 dollars par action, dans une lettre rendue publique par Dell lundi. Il compte maintenir le groupe à la Bourse électronique Nasdaq. Blackstone s'est associé à deux autres fonds, Francisco Partners et Insight Venture Management.

Carl Icahn évoque pour sa part une offre de "15 dollars en numéraire par action pour les actionnaires de Dell qui souhaitent sortir" du groupe. L'offre serait toutefois plafonnée à 58,1% du capital actuel de Dell.

L'investisseur précise détenir environ 80 millions de titres, soit quelque 4,5%. Il espère avoir le soutien de deux grands actionnaires opposés au plan de retrait de la Bourse et désireux de conserver leurs titres, les fonds Southeastern Asset Management et T. Rowe Price.

La holding de l'investisseur, Icahn Entreprises, a précisé dans un communiqué distinct avoir eu "des discussions préliminaires avec Blackstone" et vouloir "examiner en détail la proposition" du fonds.

Le comité spécial mis en place par le conseil d'administration de Dell pour piloter le rachat du groupe dit n'avoir à ce stade "aucune assurance" que les nouvelles propositions débouchent sur des offres fermes. Il continue à soutenir pour l'instant la proposition de Michael Dell et Silver Lake, mais va entamer des négociations avec Blackstone et Carl Icahn.

Michael Dell est pour sa part disposé "à explorer de bonne foi la possibilité de travailler avec ces tierces parties sur leurs offres alternatives d'acquisition", a assuré le groupe.

Le PDG pourrait être évincé de son entreprise s'il choisit de ne pas relever son offre et de laisser l'un des autres candidats l'emporter. Blackstone aurait déjà, selon certains médias, approché des personnalités du secteur susceptibles de le remplacer.

"Michael Dell pourrait perdre sa place, ce qui est l'exact opposé de son intention quand il s'est lancé" dans son plan pour retirer le groupe de la Bourse, relève Roger Kay, analyste chez Endpoint Technologies.

Le site d'analyses 247Wallst relève toutefois qu'il pourrait encaisser au passage environ 3,5 milliards de dollars pour les 14% qu'il détient toujours dans son groupe et que "sa fierté sera peut-être ébranlée, mais sa récompense sera extraordinaire".

bur-soe/sl/mdm

PLUS:afp