NOUVELLES

Bioterrorisme: un rapport pointe les failles des laboratoires aux Etats-Unis

25/03/2013 11:14 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Un groupe d'experts du Congrès américain pointe dans un rapport publié lundi les failles dans la sécurité des laboratoires spécialisés dans les risques liés au bioterrorisme, mettant en garde contre le risque d'accidents.

Un manque de surveillance et de contrôle persiste dans ces laboratoires depuis 2009, indique le Government Accountability Office (GAO) --l'organisme d'audit, d'évaluation et d'investigation du Congrès--, évoquant la date de son précédent rapport sur le sujet.

"Ces faiblesses sont encore plus évidentes aujourd'hui qu'il y a trois ans parce que les contraintes budgétaires actuelles forcent à établir des priorités", souligne le GAO.

Ces laboratoires chargés de protéger la population contre les risques d'attaques bioterroristes se sont multipliés aux Etats-Unis depuis les attentats du 11-Septembre.

Leur construction et leur entretien sont onéreux, mais ils n'ont pas été conçus selon des normes de sécurité standardisées au niveau national, malgré les inquiétudes soulevées après l'envoi de lettres contaminées à l'anthrax en 2001, qui avait conduit à la mort de cinq personnes aux Etats-Unis.

"Le GAO a découvert un manque persistant de normes communes à l'échelle nationale pour la conception, la construction, la mise en service et les opérations des laboratoires à haut niveau de confinement", insiste le rapport.

"En l'absence de certains critères fondamentaux, chaque laboratoire peut ainsi être conçu, construit et entretenu selon des contraintes locales. Et cela peut compliquer l'évaluation et la garantie de sécurité, comme nous l'avons déjà relevé dans notre rapport de 2009", poursuit le GAO.

L'organisme appelle ainsi la Maison Blanche à "assurer que des évaluations régulières de la recherche nationale sur la biosécurité et de ses besoins de développement" soient menées.

ksh/sam/mdm

PLUS:afp