NOUVELLES

Syrie: les rebelles occupent une bande de 25 km entre la Jordanie et le Golan

24/03/2013 05:33 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Les rebelles syriens ont récemment pris le contrôle dans le sud du pays d'une bande de 25 km allant de la Jordanie à la ligne de cessez-le feu avec Israël sur le plateau du Golan, a affirmé dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"La bande de 25 km se trouvant entre la localité de Mouzayrib (à la frontière jordanienne) et Aabdyne (à la lisière du Golan), est désormais hors du contrôle du régime" de Bachar al-Assad, a affirmé l'OSDH.

Le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon a par ailleurs promis dimanche de répondre "immédiatement" à tout tir syrien venant du plateau du Golan, ajoutant dans un communiqué qu'il tenait le régime de Damas responsable de toute "violation de la souveraineté" israélienne.

Des soldats israéliens postés dans la partie du Golan occupée par Israël avaient auparavant ouvert le feu sur une position militaire syrienne après avoir essuyé des tirs du territoire syrien pour la deuxième fois en 24 heures, selon une porte-parole militaire israélienne.

Selon l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins à travers le pays, "les rebelles ont pris ces derniers jours plusieurs barrages gouvernementaux. Les forces du régime ont perdu beaucoup d'hommes tandis que les insurgés se sont emparés de plusieurs véhicules, d'armes et de munitions" dans le sud de la Syrie.

Samedi, des combattants de la "brigade des Martyrs de Yarmouk", des jihadistes du Front al-Nosra et d'autres groupes s'étaient emparés d'une position de l'armée régulière à l'est de la localité de Sahm al-Golan, dans la province de Deraa (sud), après le retrait des forces du régime, selon cette ONG basée en Grande-Bretagne.

Les violences ont fait samedi 108 morts à travers le pays, dont 28 civils, 48 rebelles et 32 soldats, selon l'OSDH).

La semaine dernière, une source au sein des services de sécurité à Damas avait "déploré le changement d'attitude de la Jordanie qui a ouvert depuis une dizaine de jours sa frontière et laisse passer des jihadistes et des armes croates achetées par l'Arabie saoudite".

Selon cette source, près de 2.500 rebelles, entraînés et lourdement équipés, avaient pénétré dans la région de Deraa ces dernières semaines.

A Amman, le porte-parole du gouvernement Samih Maaytah avait cependant affirmé à l'AFP que "l'armée jordanienne déployait beaucoup d'efforts pour contrôler la frontière et éviter les infiltrations de part et d'autre".

Début mars, l'hebdomadaire allemand Spiegel avait indiqué que les Américains entraînaient des rebelles en Jordanie et le quotidien britannique The Guardian avait précisé que des instructeurs français et britanniques participaient aux entraînements. Selon le Spiegel, 200 hommes ont déjà reçu une formation et l'objectif est d'en former 1.200.

"Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, d'autres européens et arabes, ont offert d'entraîner les rebelles et certains pays ont déjà commencé à le faire mais je ne peux pas vous dire lesquels", avait déclaré à l'AFP à Istanbul Louaï Moqdad, un porte-parole de l'opposition.

kam/sk/tg/hj

PLUS:afp