NOUVELLES

L'Egypte décide d'extrader deux ex-responsables du régime déchu en Libye

24/03/2013 01:03 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Le procureur général égyptien a décidé dimanche d'extrader en Libye deux anciens responsables du régime déchu de Mouammar Kadhafi, recherchés pour corruption, selon une source judiciaire.

L'ancien ambassadeur de Libye Ali Maria et Mohammed Ibrahim, le frère d'un ex-responsable libyen Ahmed Ibrahim, avaient été arrêtés au Caire le 19 mars avec un cousin de Mouammar Kadhafi, Ahmed Qaddaf al-Dam.

Le procureur général Talaat Abdallah a ordonné la détention de M. Qaddaf al-Dam pendant 30 jours "en attendant une enquête portant sur plusieurs chefs d'accusation".

A Tripoli, le porte-parole du procureur général, Taha Baara, avait déclaré que la Libye avait lancé un mandat d'arrêt international contre M. Qaddaf al-Dam pour "falsification de documents". Ali Maria et Mohammed Ibrahim sont accusés de "crimes financiers", avait-il ajouté.

Le procureur égyptien a décidé de remettre MM. Maria et Ibrahim à la branche égyptienne d'Interpol, qui devrait ensuite les transférer aux autorités libyennes, a précisé la source judiciaire. Il a pris cette décision après avoir achevé la procédure légale pour leur extradition.

Titulaire d'un statut de résident en Egypte et en charge de superviser les liens le Caire/Tripoli, Ahmed Qaddaf al-Dam avait cependant annoncé qu'il démissionnait de toutes ses fonctions après le début en février 2011 de la révolte contre Mouammar Kadhafi, renversé et tué après sa capture par les rebelles en octobre 2011.

ht/hkb/tp/fc

PLUS:afp