NOUVELLES

Le président chypriote dit sa confiance dans la résilience du pays

24/03/2013 10:49 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Le président chypriote Nicos Anastasiades, actuellement à Bruxelles pour des négociations de la dernière chance pour le pays menacé de faillite, a déclaré sa confiance dans la capacité du pays à surmonter la pire crise économique de son histoire, selon l'agence CNA.

"J'ai entièrement confiance dans la résistance et la détermination de l'hellènisme chypriote. En prenant des décisions collectives et responsables, je suis sûr que nous allons réussir", a-t-il assuré dans un message lu par un ministre aux funérailles d'un héros de la lutte pour l'indépendance (1955-59).

M. Anastasiades, élu il y a juste un mois, a précisé avoir hérité d'un Etat "en banqueroute", plongé dans une crise économique qui n'épargne personne sur l'île.

"Je suis conscient de l'amertume et de la colère des Chypriotes", a-t-il ajouté, tout en lançant un appel à l'unité, faisant valoir qu'il fallait "concentrer notre attention sur la manière de faire face à la crise" plutôt que de chercher des coupables.

A Nicosie, quelques Russes ou bi-nationaux manifestaient dimanche après-midi devant le Parlement en agitant des drapeaux russes et chypriotes.

Des pancartes accrochées dans la rue, par ces manifestants ou d'autres précédemment, proclamaient "Hors de l'euro", "Non au 4e Reich", "Il faut un référendum pour laisser le peuple décider, ce Parlement ne nous représente pas" ou encore "Chypre, réveille-toi".

Un rassemblement plus important était prévu au même endroit à partir de 18H00 (16H00 GMT).

cc/fc/tp

PLUS:afp