NOUVELLES

GP de Malaisie - Le Grand Prix en bref

24/03/2013 08:41 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Grand Prix de Malaisie 2013, 2e manche (sur 19) du Championnat du monde de Formule 1, couru le dimanche 24 mars sur le circuit de Sepang, près de Kuala Lumpur:

Distance: 56 tours de 5,543 km, soit 310,408 km

Temps: soleil voilé, petite averse avant le départ

Meilleur temps absolu des qualifications: Nico Rosberg (GER/Mercedes), 1:36.190 en Q2 (moyenne: 207,452 km/h)

Pole position: Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 1:49.674 en Q3 (moyenne: 181,947 km/h)

Grille de départ:

1re ligne:

Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) et Felipe Massa (BRA/Ferrari)

2e ligne:

Fernando Alonso (ESP/Ferrari) et Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

3e ligne:

Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) et Nico Rosberg (GER/Mercedes)

Podium:

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), les 310,408 km en 1 h 38:56.681

(moyenne: 188,231 km/h)

2. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 4.298

3. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 12.181

Meilleur tour en course: Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes), 1:39.199 (201,159 km/h) au 56e et dernier tour

Leaders successifs: Vettel du 1er au 4e tour, Webber du 5e au 7e tour, Rosberg au 8e tour, Webber du 9e au 18e tour, Vettel du 19e au 22e tour, Webber du 23e au 30e tour, Vettel du 31e au 32e tour, Button du 33e au 34e tour, Webber du 35e au 45e tour, Vettel du 46e tour à l'arrivée.

Championnat du monde:

Pilotes: 1. Vettel (GER), 40 pts; 2. Räikkönen (FIN), 31 pts; 3. Webber (AUS), 26 pts; 4. Hamilton (GBR), 25 pts; 5. Massa (BRA), 22 pts; 6. Alonso (ESP), 18 pts; 7. Rosberg (GER), 12 pts; etc.

Constructeurs: 1. Red Bull, 66 pts; 2. Ferrari et Lotus, 40 pts; 4. Mercedes-AMG, 37 pts; 5. Force India, 10 pts; 6. McLaren et Sauber, 4 pts; 8. Toro Rosso, 1 pt.

La course: 3e victoire de Vettel en Malaisie, en quatre éditions depuis 2010, l'année de son premier titre mondial, grâce à des pneus neufs en fin de course et un dépassement osé sur son coéquipier Webber, au début du 46e tour, alors que l'équipe Red Bull avait demandé à l'Australien de lever le pied pour ménager ses pneus et assurer un doublé quasi-certain, avec Webber devant Vettel. Du coup, Vettel, qui a désobéi à son équipe, s'est aussitôt excusé, sur le podium puis en conférence de presse. Le podium a été complété par Hamilton, son premier dans une Mercedes, mais lui aussi s'est excusé d'être là, car son coéquipier Rosberg, finalement 4e, avait dû lever le pied en fin de course, à la demande de son écurie, pour ne pas compromettre ce deuxième doublé du jour, derrière les Red Bull. En début de course, Vettel avait bénéficié de l'abandon d'Alonso, qui a abîmé son aileron avant en tentant de le suivre, au 1er tour, puis ne s'est pas arrêté immédiatement pour le changer. Du coup, quand Webber s'est porté à sa hauteur, au début du 2e tour, l'aileron de la Ferrari s'est affaissé brutalement et elle a tiré tout droit dans le bac à graviers. Entamée sur une piste humide, en pneus intermédiaires, cette course a été rythmée par de nombreux changements de pneus: quatre pour les cinq premiers et trois seulement pour les Lotus de Grosjean, 6e, et Räikkönen, 7e. Au championnat pilotes, Vettel prend les commandes, grâce à cette 27e victoire en F1, soit autant que Jacky Stewart, autre triple champion du monde. Au classement constructeurs, Red Bull passe en tête, devant Lotus et Ferrari ex-aequo.

Prochaine course: GP de Chine, le 14 avril à Shanghai.

dlo/eb

PLUS:afp