NOUVELLES

GP de Malaisie - Déclarations

24/03/2013 07:11 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Mark Webber (AUS/Red Bull), 2e: "On a choisi la bonne stratégie, on contrôlait la course, je pensais qu'on allait garder ce résultat, j'ai coupé le moteur (levé le pied) et géré mes pneus, car c'est ce qu'on avait prévu avec l'équipe, puis Seb (Vettel) a pris sa propre décision...J'étais prêt à me battre jusqu'à la fin, mais l'équipe m'a dit (à la radio) de calmer le jeu. Je suis un grand amateur de sport et j'aime bien quand on se bagarre. Les consignes de course, ce n'est pas évident, mais ça fait partie de la F1. C'était très serré entre nous, et finalement l'écurie est contente, mais quand il fait très chaud, le sang bout dans les veines, et ce n'est jamais facile. Si on n'avait qu'une seule voiture par équipe, ce serait plus facile. C'est un peu tôt pour dire ce qu'on va faire pour réparer tout ça, moi en tout cas je serai en Australie cette semaine sur mon surf. J'ai beaucoup réfléchi pendant les 15 derniers tours, j'ai pensé à beaucoup de choses. Les fans de sport veulent que tout soit pur et beau, mais ce n'est pas toujours possible, il ne faut pas être trop naïfs non plus. Je suis content de la manière dont j'ai piloté, et c'est un bon résultat pour l'équipe, mais ce n'est pas la manière la plus satisfaisante de disputer un Grand Prix, à cause des pneus. Ca tient parfois du quitte ou double, même si ça ne saute pas aux yeux, et on ne pilote pas au maximum de nos possibilités, pas à la limite des voitures, parce qu'on gère surtout les pneus pour qu'ils tiennent le coup. Avant le départ, on était même un peu inquiets, mais tous les gars (de notre écurie) travaillent beaucoup, ils ne se reposent pas sur leurs lauriers. C'est bien pour les fans et aussi pour les nouveaux amateurs de F1."

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), 3e: "L'équipe a fait un travail fantastique, donc je suis très heureux et fier d'être ici pour les représenter, mais je dois surtout féliciter Nico (Rosberg). Il était plus rapide que moi aujourd'hui et c'est lui qui aurait mérité de monter sur le podium, à ma place, car il a fait une très bonne course, très intelligente. A la fin, Nico a dit à la radio qu'il s'en souviendrait, mais il n'a pas à s'inquiéter là-dessus, je m'en souviendrai aussi, car j'ai une bonne mémoire. Je ne sais pas si je dois m'excuser auprès de Nico, mais peut-être que je le laisserai passer la prochaine fois que cette situation se présente. On doit attaquer très fort pour suivre le rythme de ces gars (les pilotes Red Bull), on est vraiment sur le fil du rasoir pour rester le plus près possible, et ça m'a obligé à consommer beaucoup de carburant, du coup j'ai dû lever le pied en fin de course. Je peux faire un meilleur travail sur ce point, et Nico l'a fait dans cette course, par exemple en attaquant moins en début de relais, quand les pneus sont froids. Ces pneus rendent vraiment les choses difficiles, je n'arrivais pas à les faire durer autant que je voulais, et ça m'a coûté du temps. Je ne me suis pas amusé aujourd'hui. A l'époque, on attaquait tout le temps, à chaque relais, et là c'est comme si on avait 100 dollars à dépenser en un minimum de temps, c'est moins rapide et plus stratégique".

dlo/bm

PLUS:afp