NOUVELLES

Chypre: nouvelles limites aux retraits d'espèces aux distributeurs

24/03/2013 01:51 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Les deux plus grandes banques de Chypre, également les plus menacées de faillite imminente, ont annoncé dimanche une nouvelle limitation des retraits d'espèces à leurs distributeurs, rapporte l'agence chypriote CNA.

Alors que les toutes les banques de Chypre sont fermées depuis le 16 mars et que les queues s'allongent aux distributeurs, les clients de la Bank of Cyprus, la première du pays, ne peuvent désormais retirer que 120 euros par jour, et ceux de la Popular Bank (Laiki, en grec) 100 euros.

La Laiki Bank limitait déjà depuis jeudi les retraits à 260 euros par jour, alors que la limite précédente était de 700 euros.

Le président chypriote Nicos Anastasiades était engagé dimanche soir à Bruxelles dans des réunions de la dernière chance avec ses bailleurs de fonds internationaux pour éviter une faillite du pays et une sortie de l'euro.

Chypre doit lever 7 milliards d'euros en contrepartie d'un prêt de 10 milliards.

Le Parlement chypriote a déjà accepté vendredi de geler les comptes de la Popular Bank au-delà de 100.000 euros, et selon plusieurs télévisions chypriotes, les discussions à Bruxelles portent sur une décote de 20% des comptes au-delà de 100.000 euros à la Bank of Cyprus et une taxe exceptionnelle de 4% sur les comptes dépassant ce montant dans toutes les banques du pays.

A Nicosie, plusieurs manifestations avaient lieu en fin d'après-midi devant le Parlement, le palais présidentiel et les locaux de la Commission européenne, à l'appel de syndicats d'employés de banques inquiets pour leurs emplois et fonds de pension ainsi que du parti communiste qui dispose de 20 des 56 sièges au Parlement.

cc/dk/fc/tp

PLUS:afp