NOUVELLES

Yémen: tentative d'assassinat d'un dirigeant chiite rebelle, 3 gardes tués

23/03/2013 10:19 EDT | Actualisé 23/05/2013 05:12 EDT

Des hommes armés ont tué samedi trois gardes d'un dirigeant chiite rebelle participant au dialogue national à Sanaa mais ce dernier à échappé à l'attaque, ont rapporté des témoins.

Des hommes armés sont ouvert le feu sur la voiture d'Abdelwahid Abou Ras, un dirigeant des rebelles zaïdites (chiites), dans une rue de Sanaa, peu de temps après la fin de la session matinale du dialogue national, selon ces sources.

Trois gardes ont été tués et deux autres blessés, ont rapporté ces témoins.

Abdelwahab al-Ansi, qui dirige les travaux du dialogue national ouvert le 18 mars à Sanaa, a condamné cette attaque, selon l'agence officielle Saba.

Ce dialogue, auquel la rébellion zaïdite participe, rassemble les différents partis politiques et des représentants de la société civile. Il doit permettre d'élaborer une nouvelle Constitution et de préparer des élections générales pour février 2014.

Depuis fin 2011, des affrontements entre zaïdites, appartenant à une branche du chiisme, et fondamentalistes sunnites tentant de prendre le contrôle de certaines régions du Nord ont fait des dizaines de morts.

mou/ak/hj/fc

PLUS:afp