NOUVELLES

Rencontre historique entre deux «frères», le pape François et Benoît XVI

23/03/2013 08:09 EDT | Actualisé 23/05/2013 05:12 EDT

CASTEL GANDOLFO, Italie - Le pape François est arrivé en hélicoptère, samedi, au palais pontifical de Castel Gandolfo afin de rencontrer son «frère» et prédécesseur, Benoît XVI, qui l'a accueilli sur la piste d'atterrissage avant de l'accompagner jusqu'à sa bibliothèque, où les deux hommes ont partagé un repas. Cette rencontre historique entre les deux hommes confronte l'Église catholique à une situation inusitée, potentiellement problématique.

Le pape François et Benoît XVI ont échangé une chaleureuse accolade sur l'aire d'atterrissage de l'hélicoptère de Castel Gandolfo, résidence d'été pontificale où l'ancien pape, devenu «pape émérite» s'est installé depuis sa démission, le 28 février.

Premier souverain pontife à quitter ses fonctions en 600 ans, Benoît XVI a révélé qu'il prévoyait passer les dernières années de sa vie à prier et à demeurer «invisible» au reste du monde.

Depuis l'élection de son successeur, Benoît XVI a clairement indiqué qu'il considérait François comme son successeur légitime, tandis que ce dernier a fait valoir qu'il considérait son prédécesseur comme un frère.

Lors du trajet en voiture entre la piste d'atterrissage au palais, le pape François s'est assis à la droite du véhicule, place traditionnellement réservée au pape, alors que Benoît XVI a pris place à gauche.

Lorsqu'ils ont pénétré à l'intérieur de la chapelle pour prier, Benoît XVI a dirigé François vers l'agenouilloir papal, mais celui-ci a refusé.

«Non, nous sommes frères», aurait lancé l'ancien archevêque de Buenos Aires à son prédécesseur, selon ce qu'a rapporté le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. Le pape François souhaitait prier en compagnie de Benoît XVI, alors un agenouilloir a été placé à ses côtés.

François a également offert un présent à Benoît VXI, un icône de la vierge Marie, lui précisant qu'il s'agissait de la «Vierge de l'humilité».

«J'ai pensé à vous, a lancé François à Benoît XVI. Vous avez montré tellement de signes d'humilité et de gentillesse pendant votre pontificat.»

Se déplaçant à l'aide d'une canne, le pape émérite âgé de 85 ans semblait bien frêle comparativement au robuste Argentin de 76 ans.

À l'extérieur du palais, la place principale de la petite ville située au sud de Rome était remplie de fidèles espérant entrevoir ce moment historique. Certains brandissaient des photos des deux hommes et d'autres scandaient «Francesco! Francesco!».

Mais le Vatican avait prévenu qu'ils ne verraient pratiquement rien de la rencontre entre les deux hommes: le Vatican a en effet minimisé l'importance de cette réunion conformément au désir de Benoît XVI de ne pas paraître en public et de ne pas interférer avec le règne de son successeur.

L'événement n'était pas couvert en direct par la chaîne de télévision du Vatican et seules quelques photos officielles ont été diffusées avec la promesse qu'une vidéo serait peut-être fournie après la rencontre.

PLUS:pc