NOUVELLES

Les Sabres viennent de nouveau à bout du Canadien au Centre Bell

23/03/2013 09:54 EDT | Actualisé 23/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Canadien a une nouvelle bête noire. Heureusement pour lui, il n'a plus qu'une fois à l'affronter d'ici à la fin de la saison régulière. Les Sabres de Buffalo sont venus vaincre le Tricolore chez lui pour la deuxième fois en l'espace de cinq jours, samedi, en l'emportant 2-1.

L'Autrichien Thomas Vanek, de retour après une absence d'un match, a réussi un doublé pour les Sabres.

Michael Ryder a été le seul marqueur du Canadien (20-6-5), qui termine la semaine avec une récolte de trois points sur une possibilité de six, après avoir maté son «ancienne bête noire» des Islanders de New York, jeudi.

C'est seulement sa deuxième défaite en 20 rencontres (14-2-4) en temps réglementaire.

«Nous avons dicté le jeu dès le départ, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. Mais nous n'avons pas su profiter des occasions de marquer que nous avons créées grâce à notre effort. J'ai apprécié la façon que nous avons jouée, nous avons travaillé fort. Nous avons lutté pour l'obtention de la rondelle. Nous avons préconisé un style serré. C'est le type de match que nous voulions jouer. Le résultat n'a pas été en notre faveur. Ce sont des choses qui arrivent.»

Les Sabres (13-15-4), qui ont gagné sept des neuf derniers affrontements livrés au Centre Bell depuis la saison 2010-11, avaient amorcé leur série de trois victoires cette semaine à Montréal, mardi, en ayant le meilleur 3-2 en prolongation.

Comme mardi, le CH a nettement eu l'avantage au chapitre des tirs, 39-18. Après Jhonas Enroth, Ryan Miller a remporté son duel contre Carey Price.

«Ils ont eu d'excellentes performances de leurs gardiens, a souligné Price, au sujet du succès des Sabres à Montréal cette semaine. Ryan Miller a volé le match ce soir et Jhonas Enroth a été solide l'autre soir.»

Pénalités coûteuses

Contrairement au duel de mardi entre les deux équipes, le Canadien s'est effectivement présenté avec ses «bottes de travail», pour utiliser l'expression de Therrien.

Il a étourdi ses rivaux pendant les 30 premières minutes de jeu, mais c'est lui qui était le plus ébranlé à l'issue de la deuxième période.

Les Sabres ont marqué deux fois dans les 10 dernières minutes avant le deuxième entracte.

Deux pénalités rapprochées ont fait basculer la soirée. Après Mike Blunden, pour une charge à l'endroit de Cody Hodgson, P.K. Subban a été puni parce qu'il a retardé le match. Une pénalité discutable, Subban faisant valoir que la rondelle avait effleuré la baie vitrée avant d'atterrir dans la foule.

«C'est de la malchance», a simplement réagi Therrien, en ne mettant aucunement en doute la décision des arbitres.

Le défenseur Josh Gorges a fait écho aux propos de son entraîneur, en évoquant le slogan de l'équipe cette saison qui est «pas d'excuses».

En double supériorité, à 10:25, le défenseur Christian Ehrhoff y est allé d'une frappe, du côté du bloqueur, que Vanek a déviée, ce qui n'a laissé aucune chance à Price.

«J'ai bien vu la rondelle changer de trajectoire parce que j'estimais avoir le coude au bon endroit pour la bloquer. Mais elle a abouti dans la partie supérieure du filet.»

Le but a évidemment donné de la vigueur aux visiteurs, à court de solutions face à la pression qu'ils subissaient.

Vanek a fait 2-0 avec 38 secondes à écouler, mettant la touche finale à un superbe échange auquel Tyler Ennis et Ville Leino ont contribué. S'amenant au centre en provenance du flanc droit, l'Autrichien s'est faufilé derrière Gorges, avant de déjouer Price.

Le CH a augmenté le rythme en troisième et il a finalement résolu l'énigme Miller pendant un jeu de puissance, à 8:19. Ryder a habilement redirigé le tir d'Andrei Markov.

Mais les hôtes n'ont pas pu enchaîner, les Sabres assurant une bonne protection à leur vétéran gardien.

PLUS:pc