NOUVELLES

La Ligue arabe, une organisation représentant 367 millions d'Arabes

23/03/2013 05:10 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

La Ligue arabe, dont le 24ème sommet s'ouvre mardi à Doha, représente quelque 367 millions de personnes et compte 22 membres, mais la Syrie en est suspendue depuis novembre 2011.

Longtemps assoupie et tenue pour un club de despotes, la Ligue arabe a fait preuve avec les soulèvements arabes de plus de réactivité que par le passé.

Elle a ainsi soutenu en 2011 l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye de Mouammar Kadhafi, qui devait accélérer la chute du dirigeant libyen.

En novembre 2011, elle a suspendu la Syrie de ses instances et décrété des sanctions contre le régime du président Bachar al-Assad.

Après avoir reconnu la Coalition nationale syrienne, dirigée par Ahmed Moaz al-Khatib, comme le "représentant légitime" de la Syrie, la Ligue a adopté le 6 mars au Caire une résolution appelant la Coalition à se doter d'une "instance exécutive" afin de pouvoir occuper le siège de la Syrie au sommet de Doha.

Les ministres arabes des Affaires étrangères qui tiennent une réunion préparatoire dimanche pourraient décider d'accorder le siège de la Syrie à l'opposition.

La Ligue arabe a vu disparaître deux de ses piliers dans la tornade du Printemps arabe: le Tunisien Zine El Abidine Ben Ali et l'Egyptien Hosni Moubarak, ainsi que deux autres vétérans de l'organisation, le Libyen Mouammar Kadhafi et le Yéménite Ali Abdallah Saleh.

Cette organisation été fondée le 22 mars 1945 au Caire par sept pays signataires du Pacte de la Ligue: Egypte, Irak, Liban, Arabie Saoudite, Syrie, Transjordanie (devenue la Jordanie) et Yémen du Nord (unifié en 1991 avec le Yémen du Sud).

Les pays fondateurs sont rejoints, entre 1953 et 1993, par 15 autres Etats ou organisation membres: Libye, Soudan, Tunisie, Maroc, Koweït, Algérie, Emirats Arabes Unis, Qatar, Bahreïn, Oman, Mauritanie, Somalie, Djibouti, les Comores et l'Organisation de libération de la Palestine.

Représentée aujourd'hui par l'Autorité palestinienne, la Palestine est devenue membre à part entière en 1976.

La Ligue arabe est gérée par la charte de 1945 et un traité de défense commune et de coopération économique, signé en 1950.

Le principal objectif de l'organisation panarabe est "de consolider les liens entre ses pays membres et de coordonner leurs politiques en vue d'assurer la coopération entre eux et préserver leur indépendance et leur souveraineté".

Elle est censée réaliser "la coopération entre les pays membres dans les domaines économique, financier, culturel et social".

Un projet de zone de libre-échange entre ses 22 membres, approuvé en 1998 mais dont la mise en oeuvre bute notamment sur des questions douanières, a été relancé en janvier dernier lors d'un sommet à Ryad.

La Ligue siège au Caire, à l'exception d'un intervalle de 11 ans lorsque les pays arabes ont décidé son transfert à Tunis après l'exclusion de l'Egypte qui avait signé un traité de paix séparé avec Israël en 1979.

L'instance suprême de la Ligue est le sommet arabe, qui prend ses décisions à l'unanimité et se réunit une fois par an. Le premier sommet de la Ligue arabe a eu lieu en janvier 1964.

L'organe exécutif et administratif de la Ligue est le Secrétariat général. Le 16 mai 2011, Nabil al-Arabi, chef de la diplomatie égyptienne, a été élu à l'unanimité pour un mandat de cinq ans, succédant à son compatriote Amr Moussa.

doc-kd/pj/at/sw

PLUS:afp