Attentat terroriste de janvier en Algérie: le corps d'un Canadien identifié

Publication: Mis à jour:
ALGERIEN
PA

OTTAWA - Les restes d'un deuxième ressortissant du Canada ont été identifiés dans les décombres de l'attentat terroriste perpétré au mois de janvier dans un complexe de production de gaz naturel en Algérie.

Dans un courriel samedi, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué que la dépouille de ce deuxième Canadien avait été identifiée parmi les corps des hommes accusés d'être des terroristes.

Les policiers n'ont cependant fourni aucun autre détail sur le dossier.

Plus tôt en mars, la GRC avait confirmé qu'un autre Canadien figurait parmi les individus tués lors de l'assaut du 16 janvier, sans toutefois confirmer s'il s'agissait d'un individu appartenant au groupe de terroristes liés à al-Qaïda ou d'un otage.

Au moins 38 otages et 29 militants ont été tués à l'issue d'un siège de quatre jours qui s'est terminé avec une intervention musclée de l'armée algérienne.

Le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, avait indiqué peu après l'attaque que deux Canadiens se trouvaient parmi le groupe de militants ayant pris en otage des centaines d'employés du complexe de production de gaz.

Le ministère canadien des Affaires étrangères n'avait pu confirmer ces informations initialement, et des enquêteurs de la GRC avaient été dépêchés en Algérie afin d'effectuer un suivi.

Selon des responsables canadiens du renseignement, des dizaines de Canadiens ont fait le voyage à l'étranger — ou tenté de le faire — afin de participer à de violentes opérations du genre.

Sur le web