NOUVELLES

Wall Street ouvre en hausse, gardant les yeux rivés sur Chypre

22/03/2013 09:59 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert en hausse vendredi, gardant les yeux rivés sur Chypre et la zone euro, en l'absence de nouvelles économiques d'envergure aux Etats-Unis: le Dow Jones prenait 0,36%, comme le Nasdaq.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average avançait de 52,38 points à 14.473,87 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 11,76 points à 3.234,36 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'adjugeait 0,40% (+6,12 points) à 1.551,92 points.

Wall Street avait nettement reculé jeudi, des inquiétudes concernant la santé du secteur technologique américain et la crise chypriote l'emportant sur des nouvelles économiques conformes aux attentes aux Etats-Unis: le Dow Jones avait cédé 0,62%, à 14.421,49 points et le Nasdaq 0,97%, à 3.222,60 points.

Alors qu'aucune donnée d'importance n'est prévue à l'agenda économique aux Etats-Unis, "l'attention de Wall Street va rester absorbée par les développements outre-Atlantique et les négociations en cours pour que Chypre puisse bénéficier d'un sauvetage financier", a estimé Terri Stridsberg, de Schaeffer's Investment Research.

Chypre cherche à éviter coûte que coûte la faillite de ses banques grâce à un plan censé lui apporter les milliards d'euros d'efforts que la troïka de ses bailleurs de fonds (UE-FMI-BCE) exige en contrepartie de son aide et a jusqu'à lundi pour mettre sur pied un plan de sauvetage jugé acceptable.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont dits prêts à discuter d'une nouvelle proposition de Nicosie mais les contours de ce plan, sur lequel le Parlement chypriote doit se prononcer vendredi en cours de séance, restent flous.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, s'est d'ores et déjà montré sceptique sur la qualité de ce plan.

De son côté, la Russie a indiqué ne pas être intéressée par les ouvertures de Chypre, qui tentait d'obtenir de l'aide auprès d'elle.

"Même si ce n'est pas évident, le marché espère qu'un accord sera trouvé ce qui permettra à Chypre de bénéficier d'un sauvetage financier" et à la zone euro de se stabiliser, a noté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

D'autre part, la place financière new-yorkaise bénéficiait, selon lui, "d'un rebond technique des indices après leur recul" jeudi.

Le marché obligataire progressait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,923% contre 1,932% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,144% contre 3,155% la veille.

ppa/soe/mdm

PLUS:afp