NOUVELLES

Syrie: rare consensus au Conseil de sécurité après l'attentat de Damas

22/03/2013 11:25 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité des Nations unies a surmonté ses désaccords sur la Syrie vendredi pour parvenir à un rare consensus et rédiger un communiqué condamnant l'attentat suicide qui a fait 49 morts dans une mosquée de Damas jeudi soir.

Le secrétaire général Ban Ki-moon a aussi condamné cette nouvelle "atrocité" en Syrie.

"Le Conseil de sécurité condamne dans les termes les plus forts l'attaque terroriste dans une mosquée de Damas", indique le communiqué qui ne montre cependant personne du doigt.

Le Conseil exprime aussi sa "profonde sympathie et ses sincères condoléances aux familles des victimes de cet acte haineux, et au peuple de Syrie".

Jusqu'à présent les 15 membres du Conseil de sécurité étaient profondément divisés sur le conflit syrien: la Russie a toujours essayé de protéger son allié syrien Bachar al-Assad alors que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France soutiennent l'opposition.

Ban Ki-moon a lui aussi condamné l'attentat "dans les termes les plus forts", selon son porte-parole Martin Nesirky. Ce dernier a souligné que pour le secrétaire général, de telles attaques contre des civils "constituent un crime de guerre".

"Le secrétaire général estime que cette dernière atrocité, de même que toutes celles qui l'ont précédée, doit faire l'objet d'une enquête. Les responsables doivent être traduits en justice", a ajouté M. Nesirky.

L'attentat suicide jeudi soir dans la mosquée al-Imane à Damas a fait selon un dernier bilan 49 morts, dont un important dignitaire religieux pro-régime.

tw/bdx/lor

PLUS:afp