NOUVELLES

Stella-Jones augmente son dividende en raison de ventes et profits records

22/03/2013 07:27 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Stella-Jones (TSX:SJ) a obtenu des résultats inférieurs aux attentes des analystes au quatrième trimestre, mais le fabricant montréalais de produits en bois a augmenté son dividende de 25 pour cent en vertu de ventes et profits records l'an dernier et d'une reprise de l'économie nord-américaine dont il espère tirer profit en 2013.

«Lors de l'année à venir, nous croyons que Stella-Jones continuera de connaître une solide demande pour ses produits de base et que les revenus devraient continuer de croître», a affirmé vendredi le président et chef de la direction de Stella-Jones, Brian McManus, lors d'une conférence téléphonique.

«La reprise de l'économie nord-américaine semble prendre son élan. Nous nous attendons en conséquence à davantage d'occasions de croissance de la valeur pour les actionnaires», a-t-il ajouté.

L'entreprise, qui fabrique des traverses de chemin de fer, des poteaux de ligne de transmission et d'autres produits en bois traité sous pression, a fait part vendredi de son intention d'augmenter son dividende trimestriel de quatre cents, à 25 cents, payable le 30 avril aux actionnaires inscrits à la clôture des affaires le 2 avril.

À la Bourse de Toronto, vendredi, les actions de Stella-Jones ont clôturé à 80,01 $, en baisse de 71 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

Compte tenu de la récente évolution du titre de l'entreprise sur le marché boursier, le dividende rapporterait un peu moins d'un pour cent annuellement. La valeur des actions a oscillé entre 41,80 $ et 82,01 $ lors des 52 dernières semaines.

Stella-Jones a indiqué avoir enregistré au quatrième trimestre un bénéfice net de 16,5 millions $, ou 1 $ par action, sur des ventes de 159,3 millions $. Il s'agit d'une hausse comparativement au bénéfice net de 13,4 millions $, ou 83 cents par action, et aux revenus de 147,5 millions $ réalisés au cours des trois derniers mois de 2011.

Les profits du dernier trimestre de 2012 comprennent des avantages fiscaux découlant du don aux autorités locales de développement économique d'un terrain situé à Stanton, au Kentucky, ainsi que de la déductibilité des frais d'acquisition liés à l'acquisition de McFarland Cascade Holdings.

Sur l'ensemble de 2012, par ailleurs, Stella-Jones a réalisé un bénéfice net de 73,1 millions $, ou 4,53 $ par action, sur des ventes de 717,5 millions $. Cela représente une progression par rapport au bénéfice net de 55,7 millions $, ou 3,48 $ par action, et aux ventes de 640,1 millions $ de l'exercice précédent.

Pierre Lacroix, de Desjardins Marché des capitaux, a indiqué que les résultats de Stella-Jones au quatrième trimestre étaient légèrement inférieurs aux prévisions en raison d'une croissance interne ralentie.

En ne tenant pas compte des éléments non récurrents, M. Lacroix a estimé que le bénéfice net par action avait été de 80 cents à 85 cents, soit moins que la moyenne de 93 cents par action à laquelle s'attendaient les analystes.

PLUS:pc