NOUVELLES

Mondial-2022 - Le Qatar prêt à accueillir le tournoi "en été ou en hiver"

22/03/2013 11:00 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

Le Comité d'organisation du Mondial-2022 au Qatar s'est dit prêt à accueillir le tournoi "en été ou en hiver" dans un communiqué publié vendredi.

"Nous avons toujours affirmé que nous avions soumis notre candidature pour accueillir la Coupe du monde 2022 en été, indique le Qatar. Plusieurs personnalités du monde du football ont fait part de leur préférence pour une organisation en hiver. Nous sommes prêts à accueillir la Coupe du monde en été ou en hiver."

Le Comité d'organisation du Mondial-2022 tient cependant à préciser que la technologie permettant de climatiser les stades, à la base de la candidature de l'émirat, "fonctionne" et est "déjà utilisée depuis 2008 au Al Sadd Stadium" de Doha.

"Les inspecteurs de la Fifa ont assisté à une rencontre du Championnat du Qatar au Al Sadd Stadium et ont expérimenté le système de climatisation. Nous progressons rapidement, et avons investi du temps, de l'argent et des ressources pour appliquer notre vision. Notre premier nouveau stade est sorti de terre cette année et cinq autres enceintes sont à des stades divers de développement", ajoute le Qatar qui précise qu'il fera "dans le futur" d'autres annonces concernant "la progression des infrastructures".

Le secrétaire général du comité d'organisatioon du Mondial-2022, Hassan al-Thawadi, avait déjà déclaré en novembre 2011 qu'il ne s'"opposerait pas" à une organisation en hiver "si la Fifa et la communauté internationale du football" le demandaient.

Le président de la Fifa Joseph Blatter avait déclaré le 15 mars que la décision d'organiser le Mondial-2022 en hiver plutôt qu'en juin, défendue par le président de l'UEFA Michel Platini, devait d'abord faire l'objet d'une demande du Qatar.

"La demande de jouer en hiver doit venir de l'organisateur. Or, la Fédération internationale (de football) n'a encore reçu aucun requête en ce sens de la part du Qatar", avait dit Blatter.

Le Belge Michel D'Hooghe, président du Comité médical de la Fifa, avait de son côté indiqué "qu'il serait préférable de jouer ce Mondial sous des températures acceptables" alors que le mercure peut atteindre les 45 degrés en juin dans cette région du monde.

kn/ybl/chc

PLUS:afp