NOUVELLES

Mondial-2014 - La Croatie bat la Serbie, sur fonds de cris: "tue le Serbe"

22/03/2013 03:49 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

La Croatie s'est imposée 2-0 vendredi face à la Serbie en éliminatoires du Mondial-2014, ce premier match entre les deux anciens ennemis de la guerre d'indépendance croate (1991-95) s'étant déroulé sur fonds de chants des supporteurs croates clamant "tue le Serbe", malgré les mises en garde de l'UEFA.

Le match s'est disputé dans une ambiance frénétique au stade Maksimir de Zagreb, couvert du damier rouge et blanc, couleurs traditionnelles de la Croatie. Les supporteurs serbes étaient en effet absents conformément à la décision des deux fédérations de ne pas organiser de déplacement de fans visiteurs afin d'empêcher des débordements.

Ce premier match entre les deux sélections en tant que nations indépendantes après la guerre de 1991-1995 a été marqué par des sifflets nourris des supporteurs croates lorsque l'hymne national serbe a été entonné.

Malgré des mises en garde de la police croate, les supporteurs locaux ont scandé à plusieurs reprises au début de la rencontre "Tue le Serbe!", y renonçant toutefois après le premier but de leur équipe.

L'important dispositif policier déployé au stade n'a pas réagi.

La formation serbe, malgré une défense dense et dynamique au début de la rencontre, n'a pu tenir le coup que pendant une vingtaine de minutes.

Portés par 34.000 supporteurs dans un stade complet, les Croates ont ensuite accéléré et réussi à prendre l'avantage suite à une erreur du défenseur serbe Kolarov. Mandzukic a été bien servi par Olic dans la surface et a ouvert le score (23).

L'équipe serbe ne s'en est pas remise, ce qui a permis à Olic d'aggraver le score sur une passe de Srna (37).

Après la mi-temps, la Serbie n'est pas parvenue à remonter, en dépit de deux frappes dangereuses signées des attaquants Djuricic et Djordjevic. La rencontre s'est terminée sans incidents particuliers.

Avec cette victoire, la Croatie confirme son excellent début de parcours avec 13 points en cinq matches dans le groupe A. Pour la Serbie, qui ne compte que 4 points en cinq matches également, le Brésil semble en revanche très loin.

Le match a été suivi de près par les instances internationales du football qui avaient, par le biais de l'UEFA, mis en garde la Croatie et la Serbie, les appelant à lutter contre le hooliganisme sous menace d'expulsion des compétitions internationales.

Les relations entre les deux pays se sont graduellement améliorées depuis la guerre, mais les rencontres entre leurs équipes sportives sont toujours facteurs de risques.

str-ljv/sm/cn/stt/bpa

PLUS:afp