NOUVELLES

Kadyrov: "Nous ne permettons pas d'insulter les Tchétchènes!" (presse)

22/03/2013 06:51 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

Le leader de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov a averti qu'il ne permettait à personne "d'insulter les Tchétchènes", dans un entretien à un quotidien publié vendredi, après avoir traité de "crétin" et de "corrompu" l'arbitre russe d'un match de football.

"Nous dirons à quiconque lésera et insultera notre peuple: nous ne le permettons pas!", a déclaré celui qui préside depuis février 2007 la petite République du Caucase membre de la Fédération de Russie. Il refuse de s'excuser auprès de l'arbitre, dans l'interview accordée au quotidien Komsomolskaïa Pravda.

La Fédération russe de football a sanctionné de 200.000 roubles (5.000 euros) le club de Terek Grozny après un match dimanche avec delui de Rubin Kazan, pendant lequel M. Kadyrov avait insulté l'arbitre dans les haut-parleurs du stade.

"L'arbitre est corrompu! Tu es un crétin!", s'était-il exclamé au moment où l'arbitre Mikhaïl Vilkov expulsait le capitaine du Terek, Rizvan Outsiev.

Sa voix tonitruante dans les haut-parleurs avait déclenché des acclamations de la foule.

Après le match, le président tchétchène s'était rendu dans le vestiaire des arbitres où il avait demandé des explications à l'arbitre, selon ce dernier.

L'homme fort de la Tchétchénie, placé au pouvoir par Moscou, est réputé pour ses propos à l'emporte-pièce. Les défenseurs des droits de l'homme n'ont eu de cesse de dénoncer les exactions dont ils accusent ses milices.

M. Kadyrov a récemment accueilli l'acteur français Gérard Depardieu, qui lui a témoigné publiquement son amitié et auquel il a offert un appartement à Grozny, après le passeport russe offert par le président russe Vladimir Poutine.

vvl/lpt/gv

PLUS:afp