NOUVELLES

Justin Rose est toujours en tête à Bay Hill, tandis que Tiger Woods trébuche

22/03/2013 07:56 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

ORLANDO, États-Unis - Bill Haas voulait expier la façon dont il avait terminé la première ronde. Il l'a fait, en bien plus encore, vendredi, pour se retrouver à égalité en tête du tournoi sur invitations Arnold Palmer.

Ça n'a de toute évidence pas été le cas de Tiger Woods.

Tandis qu'il accusait un seul coup de retard sur le meneur avec trois trous à négocier, Woods a trébuché et commis trois bogueys pour glisser à quatre coups à l'aube des rondes du week-end. La tâche risque donc d'être plus ardue s'il souhaite défendre son titre à Bay Hill et redevenir le golfeur no 1 au monde.

Haas a non seulement évité les bogueys, mais son plus long coup roulé pour la normale fut de quatre pieds, en route vers un pointage de 66 (moins-6). Il est à égalité avec Justin Rose, qui était confortablement installé en tête jusqu'à ce qu'il soit trompé par la vitesse des verts, après une série d'ondées en après-midi vendredi. Il a finalement dû effectuer trois coups roulés sur le dernier vert pour se contenter d'un boguey et d'une ronde de 70.

Ils affichent un score cumulatif de moins-9 (135), un coup devant John Huh, qui a joué 69.

Seize golfeurs ne sont séparés que par cinq coups à l'aube du week-end. Ken Duke (68), J.J. Henry (67) et Jim Walker (69) sont à moins-6, tout juste devant Woods. L'Américain fait partie d'un groupe qui comprend Mark Wilson et le vétéran Vijay Singh, qui ont chacun joué 68.

Rickie Fowler a remis une carte de 67 pour se retrouver dans un peloton à moins-4, en compagnie notamment de Brad Fritsch, d'Ottawa, qui s'est contenté de la normale (72) vendredi.

Graham DeLaet (69), de Weyburn, en Saskatchewan, David Hearn (71), de Brantford, en Ontario, et Mike Weir (70), de Bright's Grove, en Ontario, ont aussi franchi le seuil de qualifications.

PLUS:pc