NOUVELLES

Il faut sauver Chypre, affirme son président Nicos Anastasiades sur Twitter

22/03/2013 02:25 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

Le président chypriote Nicos Anastasiades a utilisé son compte Twitter vendredi pour prévenir ses compatriotes de décisions difficiles à venir en affirmant qu'il fallait sauver le pays.

"Le Parlement va bientôt être invité à adopter des décisions difficiles. Certains aspects seront douloureux, mais il faut sauver le pays", a-t-il indiqué dans un tweet.

Le message du président intervient alors qu'une session extraordinaire du Parlement, initialement prévue dans la matinée, était envisagée dans la soirée.

Les députés doivent se prononcer sur une série de huit loi destinées à lever les milliards d'euros de fonds nécessaires en contrepartie d'un plan de sauvetage international crucial pour l'économie de l'île.

A la mi-journée, le porte-parole du gouvernement, Christos Stylianides, avait affirmé que les autorités étaient engagées dans "d'âpres négociations" avec la troïka des bailleurs de fonds internationaux (UE, FMI, BCE), au sujet du plan de sauvetage.

Chypre doit trouver d'ici lundi 7 milliards d'euros, condition au déblocage par la troïka d'une aide de 10 milliards, sans quoi la BCE a d'ores et déjà prévenu qu'elle couperait l'apport de liquidités d'urgence aux banques non solvables, les condamnant de facto à la faillite.

cc-bpz/tg/fc

PLUS:afp