NOUVELLES

Dizaines d'interpellations lors d'une manifestation étudiante à Montréal

22/03/2013 07:37 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

La police de Montréal a interpellé plusieurs dizaines de manifestants vendredi soir lors d'une marche déclarée illégale, organisée par deux associations étudiantes, à l'occasion du premier anniversaire de la plus grande manifestation du "printemps érable".

"Deux groupes d'entre cinquante et cent personnes" étaient encerclés par les policiers anti-émeute dans le centre ville, a indiqué à l'AFP un porte-parole des forces de l'ordre, Jean-Bruno Latour.

Les manifestants devaient se voir signifier l'infraction qui leur était reprochée avant d'être libérés, a-t-il précisé.

La marche avait été organisée par une association de la faculté de sciences politiques et de droit de l'université du Québec à Montréal (UQAM) et par le syndicat radical étudiant ASSE.

Deux autres syndicats, la FECQ et la FEUQ, ne s'étaient pas joints à cette initiative.

Les manifestants entendaient protester contre l'indexation des droits de scolarité décidée par le gouvernement provincial de Pauline Marois.

Le mouvement étudiant du "printemps érable", marqué par de nombreuses manifestations de masse et quelques violences ponctuelles, avait obtenu l'annulation de la hausse relativement importante de ces droits, que voulait imposer le gouvernement libéral précédent de Jean Charest.

via/are

PLUS:afp