POLITIQUE

Budget Flaherty: baisse des tarifs sur l'équipement sportif, mais hausse sur d'autres produits d'importation

22/03/2013 04:00 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT
CP

OTTAWA _ Des changements apportés aux tarifs douaniers sur certains produits importés, un peu passés inaperçus dans le budget fédéral de jeudi, contribueront probablement à renflouer les coffres d'Ottawa, mais se traduiront par des dépenses supplémentaires pour les consommateurs.

Le budget prévoit d'abord qu'Ottawa éliminera les tarifs douaniers sur les vêtements pour bébé et l'équipement de sport importés, afin de compenser pour l'écart des prix entre le Canada et les États-Unis.

Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a fait valoir que l'élimination de ces tarifs douaniers constituerait en quelque sorte un test pour savoir si ces droits sont réellement responsables des disparités entre les prix des mêmes produits au Canada et aux États-Unis.

Le Sénat s'est récemment penché sur le sujet et a recommandé l'élimination des tarifs douaniers.

Par contre, le budget stipule également qu'à partir du 1er janvier 2015, 72 pays _ dont la Chine, l'Inde, le Brésil, la Russie et l'Indonésie _ perdront leur statut privilégié qui leur accordait des tarifs douaniers plus bas, une liste mise en place pour aider les pays les plus pauvres.

Dès 2015, les tarifs douaniers sur les importations provenant de ces pays augmenteront donc d'environ trois pour cent.

Selon les prévisions du gouvernement, l'élimination des tarifs douaniers sur l'équipement sportif et les vêtements pour enfants lui coûtera environ 76 millions $ par année, mais il tirera 333 millions $ de plus avec l'élimination de la liste des pays privilégiés.

L'économiste principal de la Banque de Montréal Doug Porter, qui se penche souvent sur la question des écarts de prix entre le Canada et les États-Unis, a indiqué que ces changements pourraient en fait accroître les différences plutôt que les réduire.

Même si les changements n'affecteront pas les pays industrialisés comme les États-Unis, la Chine est maintenant _ et de loin _ la deuxième source d'importations la plus importante du Canada. Quelque 11 pour cent des importations au pays proviennent de la Chine, et cette part devient de plus en plus grande.

INOLTRE SU HUFFPOST

Budget fédéral 2013