NOUVELLES

Un organisme de bienfaisance fraudé par sa directrice

21/03/2013 01:04 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

L'Organisation québécoise des personnes atteintes de cancer (OQPAC) a été victime d'une importante fraude de la part de sa propre directrice générale. Au palais de justice de Québec, jeudi, Céline Geoffret a reconnu avoir détourné près de 67 000 $ de l'organisme. 

La femme de 47 ans a falsifié des chèques et s'est servie de la carte de crédit de l'organisme à des fins personnelles Les fraudes ont été commises entre janvier 2010 et juillet 2011.

La fraude a eu d'importantes répercussions sur les activités de l'OQPAC qui a dû fermer ses portes pendant plusieurs mois faute d'argent.

L'organisme est maintenant rouvert, mais il souffre encore des conséquences de cette fraude, selon la nouvelle directrice en poste depuis décembre, Lise Lavoie. « Ça été très difficile. L'OQPAC n'avait plus d'argent, plus rien. Il a dû fermer ses portes. On n'avait même plus de meubles. De façon bénévole, nous avons remonté nos manches pour remonter l'OQPAC », explique Mme Lavoie.

La nouvelle directrice estime que les membres ont été très affectés par les événements; plusieurs ne sont pas de retour. « Ils sont restés avec un doute, ils se sont sentis trahis », explique-t-elle.

Céline Geoffret, une résidente de Cap-Santé, reviendra en cour le 3 juin pour les recommandations sur la peine. Elle n'a pas d'antécédents judiciaires.

PLUS:rc