NOUVELLES

Rose joue 65 et se hisse en tête à Bay Hill; Woods suit 4 coups derrrière

21/03/2013 07:58 EDT | Actualisé 21/05/2013 05:12 EDT

ORLANDO, États-Unis - Justin Rose a entamé la journée comme partenaire de jeu de Tiger Woods jeudi à Bay Hill. Il l'a terminée en étant seul en tête du tournoi.

Rose a offert une clinique de coups roulés et a bouclé sa prestation avec quatre oiselets consécutifs en route vers une ronde de 65 (moins-7), lui permettant de se forger une avance de deux coups à l'issue de la première ronde du tournoi sur invitations Arnold Palmer.

Woods a commis deux bogueys après avoir raté ses sorties de fosses de sable, une facette de son jeu qui était pourtant impeccable il y a deux semaines à Doral. Il a toutefois préservé suffisamment de normales et a bien géré les normales-5 pour compléter le parcours en 69 coups. C'est un départ honnête pour l'Américain, qui tente de triompher pour la huitième fois de sa carrière à Bay Hill et de retrouver son titre de golfeur no 1 au monde.

Pour sa part, Rose a brisé le seuil des 70 coups pour la sixième fois seulement en 31 tentatives à Bay Hill.

John Huh aurait pu le rattraper en tête en fin d'après-midi, alors qu'il devait caler un oiselet au dernier vert, mais son coup de départ a abouti dans une fosse de sable d'allée et il a dû se contenter d'un boguey pour un score de 67. John Rollins et Brad Fritsch, d'Ottawa, ont suivi à 68.

Woods vient un coup derrière en compagnie du Japonais Ryo Ishikawa, Nick Watney, Sean O'Hair et Bill Haas, qui a commis des bogueys sur ses deux derniers verts.

Pour sa part, le champion en titre du Tournoi des Maîtres Bubba Watson a réussi des oiselets sur trois de ses quatre derniers trous pour remettre une carte de 74.

David Hearn, de Brantford, en Ontario, a joué 75, tandis que Graham DeLaet, de Weyburn, en Saskatchewan, et Mike Weir, de Brights Grove, en Ontario, ont remis des cartes de 76.

Brandt Snedeker, qui dispute son premier tournoi en cinq semaines en raison d'une blessure aux côtes, a commis un triple boguey au 17e et joué lui aussi 76.

D'autres golfeurs renommés ont aussi éprouvé leur part d'ennuis. Le champion de l'Omnium des États-Unis Webb Simpson et le gagnant de deux tournois majeurs en carrière, Angel Cabrera, ont dû se contenter d'une ronde de 80.

PLUS:pc