NOUVELLES

L'Univers dans toute sa jeunesse

21/03/2013 10:30 EDT | Actualisé 21/05/2013 05:12 EDT

L'image la plus précise à ce jour du rayonnement fossile du big bang a été publiée par l'Agence spatiale européenne (ASE).

Ce rayonnement correspond à l'écho lumineux du big bang. Il est le témoin des premiers moments de l'Univers. C'est en quelque sorte une photographie de l'Univers tel qu'il était 380 000 ans après l'événement créateur, il y a environ 13,8 milliards d'années. S'il est invisible à nos yeux, il peut toutefois être détecté dans la gamme des ondes radio.

La photo est basée sur les données recueillies par le télescope spatial européen Planck, en orbite à 1,5 million de kilomètres de la Terre depuis mai 2009

Déjà en juillet 2010, Plank avait livré une première image intégrale du rayonnement de fond cosmologique hyperfréquence (Cosmic Microwave Background ou CMB). Elle n'était toutefois pas aussi précise que celle dévoilée aujourd'hui, qui serait vingt fois plus précise, selon Jean-Jacques Dordain de l'ASE.

Les analyses de l'image, qui font l'objet d'une trentaine de publications scientifiques, montrent que l'Univers est bel et bien plat et que le rythme d'expansion de l'Univers est moins soutenu qu'estimé jusqu'à aujourd'hui.

De plus, l'analyse du seul rayonnement fossile permet d'établir une nouvelle évaluation de la composition de l'Univers :

  1. 69,4 % d'énergie noire (contre 72,8 % auparavant)
  2. 25,8 % de matière noire (contre 23 %)
  3. 4,8 % de matière ordinaire (contre 4,3 %)

PLUS:rc