NOUVELLES

La société minière Semafo était dans le rouge à la fin de l'exercice 2012

21/03/2013 01:57 EDT | Actualisé 21/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Semafo (TSX:SMF) était dans le rouge à la fin de 2012, alors que la société minière a inscrit à ses résultats une charge de dépréciation hors trésorerie de 60 millions $ US liée à sa mine Samira Hill, tandis que les coûts de production ont progressé et que les revenus se sont affaiblis en raison de plus faibles ventes d'or.

L'entreprise de Montréal a annoncé jeudi avoir enregistré une perte nette attribuable aux actionnaires de 25,1 millions $ US, ou 9 cents US par action, au cours de la période de trois mois terminée le 31 décembre. Elle avait réalisé un bénéfice net de 33,2 millions $ US, ou 12 cents US par action, lors du même trimestre un an auparavant.

Sur une base ajustée, Semafo a réalisé un bénéfice de 22,3 millions $ US, ou huit cents US par action, au quatrième trimestre.

Les revenus de la société ont reculé de trois pour cent, à 110,3 millions $ US, la production d'or ayant diminué pendant qu'augmentaient les coûts.

Semafo a produit 62 400 onces d'or au quatrième trimestre, contre 64 800 onces un an auparavant.

Sur l'ensemble de l'exercice, Semafo a enregistré une perte nette de 9 millions $ US, ou 2 cents US par action, comparativement à un bénéfice net de 122,7 millions $ US, ou 40 cents US par action, un an plus tôt.

Les revenus annuels comprenaient une perte de 24,3 millions $ US issue de la vente d'un investissement dans la première moitié de 2012.

Les revenus de Semafo, qui mène des activités de production et d'exploration aurifères en Afrique occidentale, ont été de 388,5 millions $ US en 2012, contre 395,9 millions $ US l'année précédente.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de Semafo ont clôturé à 2,68 $, en hausse de 7 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc