NOUVELLES

La Bourse de New York ouvre en baisse, plombée par l'Europe

21/03/2013 10:00 EDT | Actualisé 21/05/2013 05:12 EDT

Wall Street a ouvert en baisse, des inquiétudes concernant la crise chypriote et des données économiques mitigées des deux côtés de l'Atlantique plombant l'humeur des investisseurs: le Dow Jones cédait 0,47% et le Nasdaq 0,64%.

Vers 13H45 GMT, l'indice Dow Jones Industrial Average reculait de 68,24 points, à 14.443,49 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 20,71 points, à 3.233,48 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 abandonnait 0,48% (-7,51 points) à 1.551,20 points.

La Bourse de New York avait fini en hausse mercredi à New York, la banque centrale américaine (Fed) ayant rassuré les investisseurs sur son intention de maintenir son programme de soutien exceptionnel à l'économie: le Dow Jones avait gagné 0,39%, à 14.511,73 points, et le Nasdaq 0,78%, à 3.254,19 points.

Entamant une journée riche en indicateurs économiques aux Etats-Unis, les opérateurs de la place new-yorkaise restaient concentrés sur la zone euro où une série de nouvelles préoccupantes pesait sur la tendance des marchés financiers.

"La situation chypriote, les inquiétudes concernant son plan de sauvetage et des données économiques décevantes dans le secteur manufacturier européen pénalisent" Wall Street à l'ouverture, ont noté les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

La contraction de l'activité privée dans la zone euro s'est accélérée en mars, avec un indice PMI composite à 46,5, ce qui pourrait signifier une intensification de la récession au cours des prochains mois.

Les courtiers peinaient également à déceler des signes clairs d'amélioration à Chypre alors que l'île, membre de la zone euro, restait suspendue jeudi à la présentation d'un "plan B" par ses dirigeants pour éviter une faillite de ses banques qui étaient désormais exposées à un ultimatum de la BCE.

Aux Etats-Unis, "les nouvelles inscriptions au chômage ont enregistré un bond moins important que prévu", ce qui était reçu de manière favorable à Wall Street, ont noté les experts de Wells Fargo.

Elles ont toutefois augmenté de 0,6% du 10 au 16 mars par rapport à la semaine précédente.

Wall Street surveillait aussi la publication dans la matinée des chiffres de l'activité industrielle dans la région de Philadelphie en mars, de l'indicateur composite de l'activité économique du Conference Board en février, et dans l'immobilier, des ventes de logements anciens.

Le marché obligataire progressait légèrement. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,934% contre 1,937% mercredi soir, et celui à 30 ans à 3,166% contre 3,172% la veille.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp