MONTRÉAL - Les syndicats québécois ont opposé une levée de boucliers au nouveau budget fédéral, jeudi, alors que les mesures économiques présentées par le ministre des Finances, Jim Flaherty, suscitaient un accueil plus positif de la part d'autres organismes et regroupements.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) s'inscrit en faux par rapport à ce désir d'un déficit zéro réalisé d'ici deux ans. Dans un communiqué, le regroupement syndical dit croire à une «grave erreur», d'autant plus que cet objectif a entraîné, l'an dernier, des compressions de 5,2 milliards $.

La CSN s'oppose par ailleurs à la refonte du programme de formation de la main d'oeuvre, affirmant que le geste constitue une «invasion des champs de compétence provinciale».

Pas question non plus d'accepter les changements apportés aux crédits d'impôt pour les fonds de travailleurs, qui doivent disparaître progressivement pour être éliminés complètement d'ici 2017.

Même son de cloche à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), où le secrétaire général Daniel Boyer accorde un «E pour échec» bien senti à ce nouveau budget. Il se fait particulièrement incisif sur la fin programmée des crédits d'impôt pour fonds de travailleurs.

Alors qu'Ottawa désire encourager l'épargne et pousser les contribuables à mettre de l'argent de côté, cette disparition des crédits d'impôt est contre-productive, a fait valoir M. Boyer en entrevue téléphonique.

«C'est un budget qui était supposé favoriser la création et le maintien de l'emploi au Canada, mais, pour le Québec, il s'agit d'un jour triste», a-t-il déclaré, en faisant référence à la fin des crédits d'impôt.

«C'est un budget anti-Québec, un budget anti-travailleurs, un budget anti-syndical.»

M. Boyer a par ailleurs assuré que les 600 000 membres du Fonds de solidarité de la FTQ, y compris des gens d'affaires, se mobiliseraient pour faire connaître leur mécontentement.

Ce nouveau budget a par ailleurs semblé satisfaire le Conseil du patronat du Québec, particulièrement en ce qui touche l'atteinte de l'équilibre budgétaire toujours prévu en 2015-2016, les investissements importants dans les infrastructures (47 milliards $ sur 10 ans), et le prolongement de l'amortissement accéléré pour le secteur manufacturier.

Cependant, les changements importants apportés au programme fédéral de formation de la main d'oeuvre suscitent un enthousiasme modéré de la directrice de la recherche Norma Kozhaya, qui dit vouloir attendre de connaître les impacts sur les mécanismes québécois de formation avant de se prononcer plus en profondeur. La province devrait voir sa part du 500 millions $ de ce programme maintenue à 116 millions $, mais l'argent vient maintenant avec des conditions.

La réforme du programme de formation a pourtant semblé réjouir les chambres de commerce des différents paliers de gouvernement, qui estiment qu'Ottawa a pris les mesures nécessaires pour s'attaquer à la pénurie de compétences.

À la Chambre de commerce du Canada, on dit reconnaître le rôle de «premier plan» joué par les provinces et territoires, mais on se satisfait surtout de la flexibilité dont fera preuve le gouvernement fédéral en ce qui concerne l'offre de formation aux employés des petites et moyennes entreprises.

Le président de la Chambre, Perrin Beatty, s'est toutefois dit déçu des compressions de 770 millions $ dans le financement et l'innovation survenues l'an dernier, et a invité Ottawa à dialoguer à ce sujet avec les entreprises.

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) appuie pour sa part la rigueur budgétaire et le contrôle des dépenses mis en place pour atteindre l'équilibre budgétaire d'ici deux ans. Si les mesures de relance économique suscitent l'enthousiasme, celles sur la formation, toutefois, devront faire l'objet d'une évaluation poussée avant que la fédération n'émette de commentaires.

La préservation des montants des transferts fédéraux aux provinces est tout de même bien accueillie.

Quant au programme d'infrastructures de 47 milliards $, la FCCQ se dit d'avis qu'Ottawa devrait consulter les provinces pour assurer l'optimisation des projets.

Le budget est enfin accueilli plutôt favorablement par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Outre le respect de l'objectif budgétaire et le programme d'infrastructures, l'organisme souligne les mesures pour renforcer le secteur manufacturier, comme l'allégement fiscal pour les nouveaux équipements.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) a quant à elle salué la décision du gouvernement Harper d'indexer le transfert de taxe sur l'essence — qui doit procurer 9 milliards $ de plus au Fonds permanent de la taxe sur l'essence sur une période de 20 ans —, en plus d'accueillir avec soulagement la nouvelle entente sur le financement des infrastructures. Le choix d'évaluer l'efficacité de ce programme d'ici cinq ans suscite par ailleurs l'appui de la fédération.

Du côté de l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS), toutefois, on dénonce avec force la poursuite de l'objectif du retour à l'équilibre en 2015-2016. Le déficit prévu pour 2013-2014 devrait atteindre 18,7 milliards $, pour ensuite passer à 6,6 milliards $ en 2014-2015.

Loading Slideshow...
  • Budget 2013

  • Budget 2013

  • Budget 2013

  • Budget 2013

  • Budget 2013

  • Budget 2013

  • Budget 2013

  • Budget 2013

  • Budget 2013


Loading Slideshow...
  • BUDGET 2012: LES FAITS SAILLANTS

    À la fin de la présente année financière, le déficit s'élèvera à 24,9 milliards $, pour diminuer graduellement afin d'atteindre 1,3 milliard $ en 2014-2015. L'année suivante, le gouvernement prévoit engranger un excédent de 3,4 milliards $. (PC/Sean Kilpatrick)

  • COMPRESSIONS BUDGÉTAIRES

    Le gouvernement réduit de 5,2 milliards $ les dépenses ministérielles, soit 6,9 pour cent de leur budget, avec des départs de 19 200 fonctionnaires à terme, ce qui représente 4,8 pour cent de la fonction publique fédérale.

  • RADIO-CANADA

    Le gouvernement Harper réduit le financement de CBC/Radio-Canada de 115 millions de dollars sur trois ans, soit des compressions de 10 % du budget.

  • LA CENT DISPARAÎT

    La Monnaie royale canadienne cessera de distribuer la pièce d'un cent à compter de l'automne prochain, ce qui permettra des économies annuelles de 11 millions $. (CP photo)

  • LA LOI ET L'ORDRE

    Le ministère fédéral de la Sécurité publique subira une ponction de 179,4 millions $ en 2012-2013. De cette somme, près de la moitié, soit 85,5 millions $, devra être puisée dans le budget des services correctionnels du Canada. En 2014-2015, les économies devront avoir atteint 295,4 millions $ aux services correctionnels du Canada.

  • ENVIRONNEMENT

    Ottawa entend accélérer les processus d'examen environnemental des grands projets. La Table ronde nationale sur l'environnement et l'écologie, une organisation dont le mandat était de trouver des façons de concilier les considérations environnementales et économiques, est abolie.

  • LIBERTÉ 67

    L'âge d'admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse passe de 65 à 67 ans. Il en est de même pour les prestations du Supplément de revenu garanti, dont bénéficient les personnes âgées démunies. La hausse graduelle de l'âge d'admissibilité à ces prestations débutera en avril 2023 et s'étendra jusqu'en janvier 2029.

  • SANTÉ

    Des compressions de 310 millions de dollars d'ici 2014-2015. Santé Canada et l'Agence de santé publique Canada vont fusionner leurs services administratifs. (Alamy photo)

  • RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

    Le gouvernement annonce une réforme importante de ses programmes d'aide à l'innovation qui se traduira notamment par l'abolition du soutien à la recherche fondamentale et une baisse du crédit d'impôt pour la recherche et le développement.

  • IMMIGRATION

    Le gouvernement compte inciter les entreprises à embaucher des Canadiens avant de recourir aux travailleurs étrangers temporaires. Il veut aussi axer davantage le système d'immigration sur les besoins du marché du travail. (pwenzel on Flickr)

  • AFFAIRES ÉTRANGÈRES

    Le ministère des Affaires étrangères devra vendre certaines résidences, réduire son parc automobile, revoir les allocations de ses employés. Le Canada se retirera de certaines organisations internationales non identifiées jugées non «pertinentes à ses intérêts et priorités». (Amos Ben Gershom/GPO via Getty Images)

  • DÉFENSE

    Le portefeuille de la Défense nationale sera réduit de 326,8 millions $ en 2012-2013 et ultimement de 1,12 milliard $ en 2014-2015. Après la fin de la mission de combat en Afghanistan, la Défense et les Forces armées canadiennes devraient améliorer les processus d'attribution de contrats, rationaliser l'acquisition de matériel de soutien et centraliser la gestion des biens immobiliers, entre autres. Une somme de 5,2 milliards $ en 11 ans sera consacrée au renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne. (ROMEO GACAD/AFP/Getty Images)

  • KATIMAVIK

    Le programme créé sous Pierre Elliot Trudeau est aboli, <a href="http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/30/abolition-katimavik-coup-eclat_n_1392454.html" target="_hplink">comme le rapportait le Huffington Post Canada</a>. (CP photo)

  • PÊCHES ET OCÉANS

    Le budget de Pêches et Océans Canada sera réduit de 79,3 million de dollars d'ici 2014-2015, au prix d'une importante restructuration. (AFP/Getty Images)

  • ÉDUCATION AUTOCHTONE

    Une somme de 275 millions $ en trois ans sera consacrée à l'éducation pour les Premières Nations, en plus de 330,8 millions $ en deux ans pour l'amélioration de la qualité de l'eau sur les territoires autochtones. (CP)

  • FONDS DE RETRAITE

    Les fonds de pension des fonctionnaires fédéraux seront modifiés. Le gouvernement propose de rajuster les cotisations des employés de la fonction publique de façon à ce qu'elles en viennent à être égales à celles de l'employeur, soit une proportion de 50-50. Elles ne sont actuellement que de 37 %. Les députés devront aussi faire un effort. Comme les fonctionnaires, ils devront aussi éventuellement débourser 50 % des cotisations à leur fonds de pension, mais le budget ne souffle mot sur de possibles réductions de leurs généreuses prestations, une fois la retraite arrivée. (Alamy photo)


Loading Slideshow...
  • Jean-François Daoust

    Bon, alors ça fait 6 fois sur 7 que le Min. des Finances fait la même erreur et surestime la croissance économique... #polcan #budget2013

  • Rosane Doré Lefebvre

    #budget2013 : des pinottes pour la protection de l'environnement. #polcan

  • MarcOlivierThibault

    Des restants de peanuts... "@RosaneDL #budget2013 : des pinottes pour la protection de l'environnement. #polcan"

  • Musique Maisn Média

    Déficit$, déficit$, déficit$ vivement le Canada avec les CON$ervateur, les pro$ de l'économie!!! #polcan #budget2013 #cdnpoli #RLQ #RadioX

  • Prince Charles

    Watched twenty minutes of The Muppet Show before realising it was the #Budget2013.

  • Peggy Nash

    Le #budget2013 comprend le mot "stationnement" pas moins de 34 fois #sensdespriorités

  • Patrick

    IRIS Budget 2013: #entêtement et #cachotteries http://t.co/7WK2QGkMcH #budget2013 #polcan #cpc

  • Étienne Boulrice

    Note de B, pour le #Budget2013 de la part de l'association des #PME... #polcan #PCC

  • Marc Labelle

    Le legs de Jim Flaherty : 8 budgets déficitaires consécutifs, 150 milliards de plus à la dette nationale. Bravo champion! #budget2013

  • Matthew Dubé

    Wow... On a un déficit de 123G$ dans nos infrastructures. Il n'y a que 53G$ (sur 10 ans) dans le budget Flaherty. #passuffisant #budget2013

  • Yann DesRosiers

    Le dernier budget sous l'ère #Harper, Jean Charest se prépare pour le #PCC #Budget2013 #fédéral #polcan

  • Philippe Morin-Aubut

    Bien hâte de voir les prochains budgets. Avec le déficit zéro dans sa mire, Flaherty risque de couper partout #budget2013 #polcan

  • David Marquis

    #Budget2013 Réduction ds frais déplacements ds fonctionnaires. @MacKayCPC va payer la note de déplacements? http://t.co/q7W2UvZB2i #PolCan

  • Eric Sherk Lefebvre

    La dette du Canada a augmenté de 142milliards$ depuis que #Harper est au pouvoir #Budget2013 #polcan

  • Sylvain Meilleur

    La dette du pays : 627,4 milliards $, soit 33,8 % du produit intérieur brut. #Budget2013 #polcan

  • Rosane Doré Lefebvre

    #budget2013 : on réduit encore une fois les investissements dans les infrastructures. À qui le gouvernement va refiler la facture? #polcan

  • Kim Leclerc

    Budget fédéral, Oups, le @FondsFTQ ne sera plus un +30%, mais un +15% d'ici 2017, le rendement baisse fortement #polcan #budget2013

  • Jason Keays

    Flaherty décrit un pays fictif. Canada ne fait plus partie des 10 pays les + développés http://t.co/RQMPgdWw4B #bdgt13 #budget2013 #polcan

  • Antonine Yaccarini

    Et combien d'$$ est alloué pour nous inonder de publicités promouvant leur cher Plan d'action économique? #polcan #budget2013

  • Philippe Morin-Aubut

    Suis-je le seul à voir une ressemblance entre Sheldon Cooper et Gérald Filion? #Budget2013 #polcan http://t.co/fTFkTVw8Gg

  • Émilie B. Tremblay

    Y'a pas grand chose qui m'excite moins que la présentation du budget fédéral... #polcan #Budget2013 #JeudiConfession