NOUVELLES

Tarifs d'électricité : Marceau minimise les impacts de la décision de la Régie

20/03/2013 01:53 EDT | Actualisé 19/05/2013 05:12 EDT

Des revenus d'exportation plus élevés et des gains d'efficacité à Hydro-Québec permettront au gouvernement d'obtenir les sommes attendues malgré une décision réglementaire défavorable sur les tarifs d'électricité, a déclaré mercredi le ministre des Finances, Nicolas Marceau.

M. Marceau a déclaré que la situation financière de la société d'État a évolué depuis le dépôt du dernier budget du gouvernement.

Le ministre misait sur une hausse des tarifs d'électricité pour boucler son budget, déposé en novembre, mais la Régie de l'énergie en a décidé autrement la semaine dernière.

M. Marceau a refusé d'avancer un chiffre concernant le manque à gagner que causera cette décision défavorable de l'organisme réglementaire, qui a accordé une hausse de 2,4 % plutôt que 3,3 %.

Mais l'opposition a chiffré cette somme à 225 millions de dollars.

Lors d'un point de presse avant la période des questions, M. Marceau a déclaré que la société d'État a été « légèrement » trop pessimiste dans sa projection de revenus. Le ministre des Finances a affirmé que, conséquemment, les difficultés causées par la décision de la Régie sont moins grandes que prévu.

Selon M. Marceau, les sommes attendues d'Hydro-Québec seront au rendez-vous, « essentiellement » à cause d'une hausse des ventes à l'exportation.

Dans sa loi de mise en œuvre du budget, qui n'a pas encore été adoptée, le gouvernement veut aussi récupérer des gains en efficacité de la société d'État, à qui il a ordonné de supprimer 2000 postes par attrition dans le dernier budget.

PLUS:rc