NOUVELLES

L'auteur britannique de récits d'horreur James Herbert meurt à 69 ans

20/03/2013 03:37 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

LONDRES - Il était un «grand maître» de l'horreur et les rats étaient l'une de ses spécialités.

L'auteur britannique de récits d'horreur James Herbert, dont les titres incluent «The Rats» et «The Fog», est mort à l'âge de 69 ans.

L'éditeur pour James Herbert, Pan Macmillan, a indiqué qu'il était décédé mercredi à son domicile de Sussex, dans le sud de l'Angleterre. La cause de son décès n'a pas été dévoilée.

Son premier roman «The Rats» — qui dépeignait Londres envahie par les rongeurs — avait pris dix mois à finaliser et avait été publié en 1974. Il s'était vendu à 100 000 exemplaires en trois semaines, et a fait l'objet d'une adaptation au cinéma.

Il aura écrit 23 romans, vendant 54 millions d'exemplaires à travers le monde.

Ses plus récents succès incluent «Nobody True» et «The Secret of Crickley Hall», qui a fait l'objet d'une série en trois parties à la BBC.

Jeremy Trevathan, éditeur pour James Herbert pendant dix ans chez Macmillan, a fait valoir que l'auteur avait eu l'«honneur rare» de voir ses romans assimilés à des classiques de l'horreur de son vivant.

James Herbert avait été désigné officier de l'Ordre de l'empire britannique en 2010, et nommé la même année «Grand maître de l'horreur» par la World of Horror Convention.

Il laisse dans le deuil son épouse Eileen et ses trois filles.

PLUS:pc