NOUVELLES

Huit partisans suspendus pour leurs chants racistes à l'endroit de Simmonds

20/03/2013 03:13 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

PRAGUE - Une cour en République tchèque a banni huit partisans de leur stade pendant un an après qu'ils eurent dirigé des insultes racistes à l'endroit de l'attaquant des Flyers de Philadelphie Wayne Simmonds au mois d'octobre dernier, pendant qu'il jouait là-bas en raison du lock-out de la LNH.

Le juge Petr Novak, de la cour de la ville de Chomutov, a qualifié le verdict de «suffisant».

Simmonds, qui est noir, a été la cible de chants racistes pendant qu'il jouait pour les Tigres blancs de Liberec lors d'un match disputé chez les Pirates de Chomutov, le 28 octobre dernier dans la ligue tchèque.

La Fédération tchèque de hockey sur glace a déjà imposé une amende de 1500 $ aux Pirates pour les chants. Le club de Chomutov a par ailleurs présenté des excuses à Simmonds.

Ce n'était pas la première fois que Simmonds faisait l'objet d'insultes de la part de spectateurs. L'an dernier, une banane a été lancée vers lui depuis les gradins durant un match préparatoire de la LNH disputé à London, en Ontario.

Christopher Moorhouse s'était vu imposer une amende de 200 $ après avoir déposé un plaidoyer de culpabilité.

PLUS:pc