NOUVELLES

Égypte: des juges recommandent la dissolution des Frères musulmans

20/03/2013 03:33 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Des juges ont recommandé mercredi la dissolution des Frères musulmans, mouvement islamiste dont le président Mohammed Morsi est issu, sous prétexte que le groupe n'a aucun statut légal.

La recommandation n'est pas contraignante, mais elle revêt une importante signification puisque l'opposition a soutenu plusieurs fois que les Frères musulmans, et non Mohammed Morsi, détiennent véritablement les rênes du pouvoir en Égypte, ce que le président et le regroupement ont nié à répétition.

Le document a été remis à une cour administrative de haute instance qui doit rendre un jugement le mois prochain sur la légitimité des Frères musulmans. Le panel de juges qui a formulé la recommandation a plaidé que le mouvement n'avait pas le statut légal nécessaire.

Le statut légal des Frères musulmans a été discuté à plusieurs reprises en cour. Le mouvement a été formé en 1928 avant d'être dissous, en 1954, par des dirigeants de l'armée. Malgré son interdiction, il est devenu l'une des forces politiques les plus puissantes et les mieux organisées en Égypte.

Après la chute du président Hosni Moubarak, l'interdiction a été levée, en février 2011. Les Frères musulmans ont alors formé un parti politique qui a fini par dominer les élections parlementaires.

Mohammed Morsi, un vieux routier des Frères musulmans, a dirigé la formation politique jusqu'à ce qu'il soit élu président en juin dernier. Il a alors officiellement quitté la tête du parti.

PLUS:pc