NOUVELLES

Coupe du monde de ski de fond: Alex Harvey écarté des éliminatoires en Suède

20/03/2013 04:52 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

STOCKHOLM - Victime d’une malchance, Alex Harvey n’a pas réussi à accéder aux manches éliminatoires du sprint style classique des Finales de la Coupe du monde de ski de fond, une course présentée à Stockholm, en Suède, mercredi.

L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a pris le 32e rang des qualifications, à 23 centièmes de seconde du 30e et dernier qualifié pour les quarts de finale, l’Ontarien Len Valjas.

C’est le Norvégien Petter Northug qui s’est imposé en finale, devançant son compatriote Eirik Brandsdal. La troisième place est allée au le Russe Nikita Kriukov.

« À environ 10 secondes de mon départ, je me suis rendu compte qu’il y avait un problème avec un de mes bâtons,a confié Harvey. Le panier était posé à l’envers, ou bien il avait tourné. J’ai eu un bâton de rechange, mais il n’était pas de la bonne grandeur et ce n’était pas une attache que j’utilise en course.»

« Ç’a comme fini ma journée là, a affirmé Harvey. Je ne pouvais pas vraiment m’appuyer sur ma ganse, il fallait vraiment que je tienne le bâton. Normalement, la ganse est adaptée et je peux lâcher le bâton à la fin de la poussée et ça me permet d’aller un peu plus vite. »

Évidemment déçu, le Québécois entend se reprendre d’ici la conclusion des Finales, au terme desquelles un champion au cumulatif des quatre épreuves disputées sera couronné.

« C’est un format mini tour et il y a moyen de se reprendre. En même temps, certains de mes adversaires ont obtenu des secondes de bonification et pas moi. Ça me met donc un peu dans le rouge dès le départ. Il va falloir que je l’oublie vite celle-là, tout simplement. »

Devon Kershaw, aussi de l’Ontario, et Valjas ont été éliminés dès leurs premiers duels des éliminatoires, terminant finalement aux 18e et 20e échelons de l’épreuve.

Michael Somppi, 48e, et Ivan Babikov, 50e, étaient les autres représentants du pays en lice.

Du côté des Canadiennes, Daria Gaïazova a commencé en force en prenant le quatrième rang des qualifications, mais elle a été écartée en quart de finale pour conclure la journée au 16e échelon.

Emily Nishikawa, seule autre fondeuse de l’unifolié, s’est classée 47e.

La Polonaise Justyna Kowalczyk, la Norvégienne Marit Bjoergen et la Finlandaise Kerttu Niskanen sont, dans l’ordre, montées sur le podium.

Les Finales de la Coupe du monde se poursuivront vendredi, à Falun, toujours en Suède.

PLUS:pc