Huffpost Canada Quebec qc

Rihanna au Centre Bell: un diamant qui se laisse désirer

Publication: Mis à jour:
Rihanna. (Crédit photo: AFP)
Rihanna. (Crédit photo: AFP)

Avec sa tournée Diamonds World Tour, l’allusion était facile: Rihanna ne brillait pas de ses 1000 feux, mais bien tel un diamant 10 carats ce dimanche soir au Centre Bell. La star en a mis plein la vue à son public carrément féminin qui s’est déhanché durant quelque 90 minutes sur les airs de son plus récent album, Unapologetic, ainsi que ses plus grands succès en carrière.

Vrai qu’elle a tout un parcours derrière elle! Sept albums en sept ans pour Rihanna, nul besoin de mentionner que le spectacle était un réel condensé de bombes radiophoniques. Cela dit, Rihanna est montée sur scène avec plus d’une heure de retard, tellement que l’on a pu entendre de fortes huées dans la foule vers les 22 heures. La question qui tue: mais elles foutent quoi les vedettes pendant ce temps-là?

Un retard vite oublié

Vêtue d’une cape noire lui donnant des allures de grande diva lorsque le rideau s’est ouvert, Rihanna a lancé le bal avec Mother Mary et Phresh Out the Runway. Déjà, les fans de la Barbadienne avaient mis de côté leur longue attente pour laisser place à une ambiance festive. Se baladant majoritairement entre Unapologetic et Talk That Talk, la chanteuse n’avait nullement besoin de ses huit danseurs pour l’entourer; sa longue chevelure et elle faisaient le spectacle à elles seules.

Le public a eu droit à plusieurs moments forts, notamment les interprétations de Man Down, Rude Boy ou encore Jump où l’on pouvait y voir des jets de feu en arrière-plan. La portion la plus dense du spectacle a été offerte en fin de soirée alors que l’artiste y est allé pour un blitz de ses pièces les plus dansantes: We Found Love, S&M, Only Girl, Don’t Stop the Music et Where Have You Been. La foule était en constant délire.

De faibles chansons

Avec un concert comme celui-là, Rihanna prouve une fois de plus qu’elle est l’une de ces rares reines du R&B qui peut enflammer la planète pop année après année grâce à son énergie fulgurante. Par contre, il vaudra mieux qu’elle prenne une pause avant de nous revenir avec un nouveau disque. Les chansons de Unapologetic sont musicalement faibles et laissent indifférent après quelques écoutes seulement. L’album n’a pas du tout reçu les éloges escomptés et sur scène, aucune pièce, ni même Diamonds, qu’elle a chanté pour conclure sa prestation, n’a su talonner ses succès passés. Unapologetic est un assemblage de pièces décousues où Rihanna tente visiblement de mettre de l’avant son côté rebelle, ce qui n’est pas du tout nécessaire. L’idée n’étant pas de se renouveler pour se renouveler, Rihanna devrait peut-être s’interroger sur la réelle direction qu’elle souhaite prendre sur le plan musical.

Rihanna poursuit son Diamonds World Tour à Toronto. Elle sera en supplémentaire au Centre Bell le 1er mai prochain. Les billets sont toujours en vente sur le site Web d’Evenko.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Chronologie d'un look
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction