Paul Rose, indépendantiste et ex-membre du Front de libération du Québec, figure marquante de la crise d'octobre 1970, est décédé jeudi à l’âge de 69 ans à la suite d’un AVC, a annoncé le webzine de gauche L'Aut'Journal.

Membre de la cellule "Chénier" du Front de libération du Québec (FLQ), il avait été accusé et condamné pour l'enlèvement et l'assassinat du ministre libéral Pierre Laporte. Condamné à la prison à vie, il a purgé une peine de 13 ans de pénitencier et a été libéré en 1982.

Les trois autres membres du groupe ont aussi été condamnés pour le meurtre du ministre libéral. Il était le frère d'un autre membre du FLQ, Jacques Rose.

En 1970, le Québec traversait l'une des pires crises de son histoire. Pendant plusieurs semaines, la population a été tenue en haleine après l'enlèvement de deux personnages publics, Pierre Laporte et le Britannique James Cross.

Au cours de cette période, l'armée canadienne a été déployée au Québec et des centaines de personnes ont été arrêtées en vertu de la Loi sur les mesures de guerre.

Paul Rose est décédé à l’hôpital Sacré-Cœur, «entouré de ses proches, alors que son fils Félix et sa fille Rosalie lui faisaient la lecture d’un Canadien errant d’Antoine Gérin-Lajoie, des poèmes de Gérald Godin et Gaston Miron, et des chroniques de Nous étions le nouveau monde de Jean-Claude Germain», indique L'Aut'Journal dans un communiqué de presse.

Suite du texte sous la galerie photo

Loading Slideshow...
  • Une photo de James Cross prise par les activistes du FLQ qui l'avaient kidnappé le 10 octobre 1970 devant sa résidence de Saint-Lambert.

  • Le 13 octobre 1970, Pierre Elliott Trudeau parle pour le première fois de la Loi sur les mesures de guerre aux journalistes Tim Rafle (à droite) et Peter Reilly (au centre).

  • Pierre Elliott Trudeau tape sur le toit de sa Cadillac blindée, après avoir évoqué, le 13 octobre 1970, la Loi sur les mesures de guerre à la Chambre des communes.

  • Un policier de la GRC et un soldat marchent sur la colline parlementaire le 14 octobre 1970, alors que les mesures de sécurité ont été renforcées à Ottawa.

  • Des militaires consultent une carte au moment de quitter la résidence du ministre du Travail Bryce Mackasey. Tous les membres du gouvernement ont bénéficié d'une protection renforcée à compter du 13 octobre 1970.

  • Dans les rues de Montréal, le 15 octobre 1970.

  • Scène de rue à Montréal, le 15 octobre 1970.

  • Après le rapt du ministre québécois du Travail, Pierre Laporte, et du diplomate britannique James Cross, c'est la première fois dans l'histoire du Canada que la Loi sur les mesures de guerre est évoquée en temps de paix.

  • Pierre Elliott Trudeau lors de son entrée à la Chambre des communes, le 16 octobre 1970, pour justifier le recours à la Loi sur les mesures de guerre.

  • Des militaires patrouillent devant le domicile de James Cross, le 16 octobre 1970.

  • Un présumé souverainiste lève le poing alors qu'il est emmené, le 16 octobre 1970, par la police pour être interrogé au poste.

  • Un jeune soldat canadien sur la colline parlementaire le 17 octobre 1970, au lendemain de l'adoption de Loi sur les mesures de guerre.

  • Des renforts arrivent à Montréal le 18 octobre 1970.

  • Le premier ministre Robert Bourassa et son épouse se recueillent devant la dépouille de Pierre Laporte, dont le FLQ a annoncé la mort le 17 octobre 1970.

  • Le ministre québécois de la Justice Jérôme Choquette vient saluer, le 18 octobre 1970, la mémoire de Pierre Laporte dont le corps était exposé dans le hall du palais de justice de Montréal.

  • Les obsèques de Pierre Laporte ont été célébrées le 20 octobre 1970 à la basilique Notre-Dame.

  • Paul Rose, à sa sortie du palais de justice de Montréal, le 7 janvier 1971.

  • Jacques Rose, après sa mise en accusation prononcée le 7 janvier 1971.

Paul Rose avait affirmé que les actions du Front de libération du Québec (FLQ), qui ont mené à la mort du ministre québécois Pierre Laporte, étaient une réaction à la répression dont étaient victimes, à l’époque, les organisations populaires et indépendantistes.

La crise d'octobre avait mené à l’adoption de la Loi des mesures de guerre par le gouvernement de Pierre Trudeau.

Rose avait eu un procès au quartier général de la Sûreté du Québec à Parthenais, transformé pour l’occasion en caserne militaire.

Au cours de ses treize années d’emprisonnement, Paul Rose a milité pour les droits des détenus et a organisé des « grèves du travail », a précisé L'Au'Journal.

Après sa libération en décembre 1982, Paul Rose a poursuivi son militantisme à L’aut’journal, à la CSN comme conseiller syndical et, en politique, au Parti de la Démocratie socialiste, à l’Union des forces progressistes et à Québec solidaire. Il a été aussi chef du NPD Québec de 1996 à 2002.

Paul Rose laisse dans le deuil sa conjointe Andrée Bergeron, son fils Félix et sa fille Rosalie.

Les détails de la cérémonie funéraire seront communiqués ultérieurement.

Loading Slideshow...
  • Taïeb Moalla

    Fascinant de lire les pages Wikipédia consacrées à Paul Rose. "Militant" en français. "Terrorist" en anglais...

  • Véronique Lambert

    Ironiquement, "Paul rose" en anglais c'est "Paul s'est soulevé"... R.I.P. #Rose

  • Annie Desrochers

    Notez que l'article de l'Aut'Journal sur la mort de Paul Rose ne parle aucunement de la cellule Chénier, ni de la mort de Pierre Laporte #!

  • Eric Vallillee

    Too bad it wasn't in prison. FLQ October Crisis key player Paul Rose dies #cdnpoli #cdnlaw #cdnhist http://t.co/yHTtN1uCVZ

  • L'Observateur de BS

    J offre les même sympathie à la famille de Paul #rose en a eu pour la famille de #PierreLaporte quand il l a tué. Jour de joie et libération

  • S. E. Fortin

    Enrageant d'entendre des commentateux dire tout et rien sur Paul #Rose.Pour avoir eu la chance de voir Octobre avec lui, situation complexe.

  • Alain Bédard

    Je pleure le décès d'un camarade Paul Rose, conseiller syndical a la #csn #syndicalisme #gauche

  • Phil Belanger

    Tiens... il ira rejoindre #Chavez ... Paul Rose décédé, victime d'un AVC http://t.co/8f6wW2nYhr #cigarette #Assnat

  • MN Vaillancourt

    Honnêtement, qu'il repose en paix mais désolé, mais pas trop de respect pour certaines actions de Paul Rose. Pas du tout.

  • Raymond Roy

    @Martin_Papineau @E_Duhaime Moins de Duhaime et de John James puis plus de Paul Rose...le Québec serait plus respectable et progressiste.

  • Louis-Philippe Guy'k

    Aucun arbre ne mérite de mourir pour que son bois serve de cercueil à Paul Rose. Ya des pauvres vautours qui crèvent de faim dans le désert.

  • Ariel Shapiro

    Apparemment, Paul Rose serait mort. Pierre Laporte aurait eu 92 ans en février, mais il est décédé à l'âge de 49 ans. N'oublions jamais.