MONTRÉAL - Le Canadien a repris possession seul du premier rang de l'Association Est, deux points devant les Penguins de Pittsburgh, en défaisant les Sénateurs d'Ottawa 4-3 aux tirs de barrage, mercredi, au Centre Bell.

Lars Eller a réussi le but qui a fait la différence. Ça lui revenait d'emblée, lui qui a marqué en temps réglementaire tout en jouant comme un possédé.

Alex Galchenyuk a aussi déjoué le gardien Robin Lehner, auteur de 42 arrêts dans les 65 minutes de jeu.

Carey Price n'a cédé que devant Jakob Silfverberg en fusillade, après avoir repoussé 29 lancers.

«Cette performance est peut-être plus satisfaisante que celle de quatre buts que j'ai connue la saison dernière, a déclaré Eller. J'ai revisionné le match contre les Jets de Winnipeg dernièrement, et ça n'avait pas été mon meilleur. J'avais obtenu quelques buts faciles. Je n'avais qu'à envoyer la rondelle dans le but. C'était une de ces soirées où tout fonctionnait pour moi.

«Ce soir, j'ai le sentiment de m'être défoncé à chacune de mes présences. Est-ce mon meilleur match de la saison? J'en ai joué d'autres pas mal bons. Je vous laisse le soin de juger», a-t-il ajouté en esquissant un sourire.

L'entraîneur Michel Therrien n'a pas tari d'éloges à l'endroit du Danois âgé de 23 ans, affirmant qu'il a été «phénoménal».

«Il était constamment sur la rondelle, il patinait et prenait de bonnes décisions. Il a du plaisir», a-t-il mentionné.

Le trio qu'Eller a formé avec Galchenyuk et Gabriel Dumont a été le plus fougueux de l'équipe.

Outre Eller, Brendan Gallagher et P.K. Subban ont été les marqueurs du Tricolore (18-5-4). Subban a ajouté une aide et il totalise 15 points à ses 11 dernières rencontres.

Mika Zibanejad, Daniel Alfredsson et Patrick Wiercioch ont assuré le réplique des Sénateurs (13-8-6).

Fructueuses supériorités

Un score de 3-2 favorisant le CH et un total de 54 lancers après deux périodes (28-26 CH), on aurait pu penser que les 21 273 spectateurs assistaient à un duel endiablé. Ce n'était pas le cas.

Les équipes engloutissaient les buts, deux chacune, et les tirs aux filets en supériorité numérique.

Alfredsson a rétréci l'écart à un but à deux secondes de la fin du deuxième vingt au cours d'une punition à Alexei Emelin.

Le capitaine des Sénateurs a vu Price s'accroupir un peu tôt, et il a fait mouche dans la partie supérieure.

La séquence a nécessité la reprise vidéo parce que l'arbitre tout près avait signalé qu'il n'y avait pas de but.

Plus tôt, le Canadien avait fait 3-1 grâce aux réussites en supériorité de Gallagher et de Subban.

À 6:40, avec deux rivaux sur le dos, Gallagher a tout juste effleuré derrière Lehner la rondelle envoyée par Pacioretty, qui aurait de toute façon fait bouger les cordages.

Puis, à 17:11, le long lancer de Subban a mystifié le gardien, que Tomas Plekanec a embêté.

Dumont, 1er point

En première, Eller a ouvert le score à égalité numérique, à 7:02. Il a couronné une présence énergique en concrétisant le retour de lancer de Gabriel Dumont. L'attaquant de Dégelis, dans le Bas-Saint-Laurent, pourra raconter plus tard qu'il n'a pas volé son premier point dans la LNH, à son sixième match, parce qu'il a gagné sa bataille contre Kaspars Daugavins, derrière le but des Sens.

Les visiteurs ont créé l'égalité vers la conclusion d'une pénalité à Colby Armstrong, à 10:26. Zibanejad a déjoué Price d'un tir des poignets en provenance du haut de l'enclave.

Price chancelant

Au troisième tiers, Price a mal paru en ne maîtrisant pas le tir de Wiercioch qui s'est faufilé entre ses jambières après 1:50 de jeu. Le défenseur s'est avancé jusqu'en zone adverse, avant de bifurquer vers le centre.

Déjà robuste, le jeu a été viril. Le Canadien a eu ses chances en supériorité, mais il a été incapable d'en saisir au moins une.

Ça s'est animé au cours de la courte période de prolongation. Eller, encore lui, a failli trancher le débat à quelques reprises.