CORRIGÉ: Syrie: raids aériens sur Baba Amr après l'assaut des rebelles (ONG)

Publication: Mis à jour:

L'aviation syrienne a bombardé dimanche le secteur de Baba Amr à Homs (centre), quelques heures après un assaut surprise des rebelles contre ce quartier déjà dévasté il y un an par plus d'un mois de pilonnage, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'aviation bombarde Baba Amr", où quelques centaines d'habitants sont revenus après que l'armée a reconquis cet ancien bastion rebelle le 1er mars 2012, a précisé Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH.

Pour la première fois depuis un an, les rebelles ont lancé à l'aube une attaque surprise contre les soldats postés dans ce quartier symbolique de Homs, où les bombardements de l'année dernière avaient fait des centaines de morts.

Selon l'OSDH, la ville de Homs était "complètement bouclée" par l'armée. "Personne n'a le droit d'y entrer ou d'en sortir", a expliqué M. Abdel Rahmane.

Les forces gouvernementales ont également fermé plusieurs routes aux abords de Baba Amr et assiégeaient presque entièrement le quartier.

D'après l'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires, les rebelles "se trouvent actuellement dans l'ensemble du quartier".

"Les révolutionnaires se sont infiltrés dans la nuit à Baba Amr. Les barrages de l'armée ont à peine eu le temps de comprendre ce qui se passait", avait auparavant affirmé Omar, un militant en contact avec les combattants sur place.

Le 27 mars 2012, quelques semaines après la prise du quartier dévasté par les bombes, le président Bachar al-Assad s'était rendu lui-même sur place pour annoncer un retour à la normale dans le secteur qui symbolisait la révolte.

La ville de Homs, surnommée "la capitale de la Révolution", est aujourd'hui contrôlée à 80% par l'armée, qui mène depuis plusieurs jours une violente offensive contre les enclaves rebelles de Khaldiyé et du Vieux Homs, assiégés depuis huit mois et où les affrontements se poursuivaient dimanche.

Dans une vidéo, un jeune combattant entouré de 25 compagnons d'armes a lu un communiqué annonçant "+la bataille de la grande victoire+ en vue de libérer les quartiers violés (contrôlés par l'armée), en particulier Baba Amr, et d'alléger la pression sur nos frères combattants et sur les quartiers assiégés de Homs".

kam-ram/fc/cnp