NOUVELLES

Syrie: l'ex-Premier ministre Riad Hijab appelle à armer l'opposition

08/03/2013 05:48 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

L'ex-Premier ministre syrien, le dissident Riad Hijab, a appelé vendredi le Conseil de sécurité de l'Onu à assurer la protection du peuple syrien et à autoriser l'armement de l'opposition.

"Nous appelons (...) les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu à assumer leurs responsabilités pour protéger le peuple syrien", a déclaré M. Hijab lors d'une réunion à Doha de son parti, le Rassemblement national libre.

Il a critiqué ceux qui disent "craindre que la Syrie tombe entre les mains d'extrémistes ou s'enlise dans une guerre civile" pour justifier leur opposition à l'armement de l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles).

"L'armement de l'ASL est le seul moyen de changer la situation sur le terrain et de sortir de la situation dans laquelle le tyran (Bachar al-Assad) nous a entraînée", a ajouté le président du Rassemblement national libre.

Ce parti, fondé le 15 décembre à Amman par des parlementaires et diplomates syriens ayant fait défection, lie une solution politique au conflit en Syrie "à la chute du régime et de ses symboles", selon son programme politique, distribué aux journalistes.

Une transition politique commencera par "la tenue d'une conférence nationale dont sera issu un gouvernement pour gérer les affaires du pays, préparer des élections législatives et présidentielle et amorcer la reconstruction" de la Syrie, ajoute le document.

Une centaine de participants ont assisté à la réunion du Rassemblement national libre qui a annoncé qu'il allait s'installer à Doha et qu'il envisageait le lancement d'une chaîne de télévision.

La formation d'un gouvernement provisoire sera à l'ordre du jour d'une réunion de la Coalition de l'opposition syrienne mardi à Istanbul, selon des membres de cette Coalition.

fb/tm/hj

PLUS:afp