NOUVELLES

Fraude et abus de confiance: comparution du maire de Saint-Rémi

08/03/2013 06:30 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Le maire de Saint-Rémi, en Montérégie, Michel Lavoie, de même que son fils et un entrepreneur en construction, doivent comparaître au tribunal aujourd'hui, au Palais de justice de Longueuil, pour faire face à des accusations de complot, fraude et abus de confiance.

Le maire Lavoie, son fils, Sébastien Lavoie, ainsi que Dominic Dorais, de l'entreprise Constructions Dorais, ont été arrêtés à la mi-décembre par des agents de l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Après avoir été interrogés au quartier général de la Sûreté du Québec (SQ), à Montréal, ils ont été relâchés sous promesse de comparaître.

L'enquête de l'UPAC tend à démontrer que le maire Lavoie utilisait ses pouvoirs pour s'assurer que des projets soient développés et construits par ses proches et partenaires d'affaires. Il aurait modifié des règlements de zonage, manipulé des appels d'offres et contourné des règles d'attribution de contrats dans deux dossiers, soit la construction d'une résidence pour personnes âgées et celle d'une caserne de pompiers.

Il aurait aussi modifié un règlement de zonage dans le but de favoriser un proche dans un projet immobilier. En tout, 17 accusations ont été déposées dans ce dossier.

Le maire Lavoie a déjà fait l'objet d'une perquisition de l'escouade Marteau en 2010.

La Presse Canadienne

PLUS:rc