NOUVELLES

Deux milliardaires hongkongais sont accusés de fraude et de corruption

08/03/2013 07:31 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

HONG KONG - Deux milliardaires hongkongais, les frères Kwok, ont plaidé non coupable vendredi aux accusations de fraude et de corruption qui pèsent contre eux.

Le dossier de Thomas et Raymond Kwok devrait maintenant être renvoyé devant un tribunal de la ville.

Les frères sont les co-présidents de Sun Hung Kai Properties, un des plus importants promoteurs immobiliers de Hong Kong. Le magazine Forbes les place au 3e rang des gens les plus riches de Hong Kong, avec une fortune combinée d'environ 20 milliard $ US.

Les deux frères et d'autres suspects avaient été arrêtés par une escouade anticorruption l'an dernier. Les procureurs leur reprochent d'avoir versé des pots-de-vin afin d'obtenir de l'information privilégiée concernant d'éventuelles ventes immobilières.

Les accusations de corruption qui pesaient contre Raymond Kwok ont depuis été abandonnées. Les deux frères sont néanmoins accusés d'inconduite et d'avoir fourni des informations erronées.

Les trois autres accusés ont eux aussi plaidé non coupable. On retrouve parmi ceux-ci Rafael Hui, anciennement le deuxième dirigeant en importance à Hong Kong, qui aurait fourni des informations aux frères Kwok entre 2005 et 2007.

Le procureur Kevin Zervos a indiqué avoir l'intention de faire entendre 72 témoins.

PLUS:pc