NOUVELLES

Assurance-emploi : des groupes de femmes manifestent au N.-B.

08/03/2013 06:14 EST | Actualisé 08/05/2013 05:12 EDT

Des femmes préoccupées par les changements apportés à l'assurance-emploi manifestent dans plusieurs villes du Nouveau-Brunswick, vendredi, à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

Les manifestantes craignent éprouver plus de difficultés à obtenir des prestations lorsqu'elles en auront besoin.

Une manifestation s'est déroulée à Moncton, en matinée, devant le bureau du député conservateur Robert Goguen. Environ 150 personnes étaient présentes.

« On est du monde qui travaille dur. On est du mode qui est vaillant. On n'est pas des paresseux. Là, le gouvernement dit que nous autres, les travailleurs saisonniers, il faut qu'on se trouve des jobs à l'année. Je vais vous dire que depuis le temps qu'on a commencé, et je le dirai encore, j'ai été voir pour des jobs. Il n'y en a pas des jobs », a lancé Linda Melanson, une travailleuse qui a manifesté à Moncton.

D'autres manifestantes ont défilé au centre-ville de Fredericton et de Miramichi, à midi.

À Saint-Jean, des femmes comptent porter une lettre au bureau du député conservateur Rodney Weston. À Edmundston, un autre groupe remettra aussi une lettre au bureau du ministre Bernard Valcourt.

Le Syndicat canadien de la fonction publique dénonce le fait que les femmes sentent le besoin de manifester en cette journée qui sert habituellement à célébrer leurs réussites.

En fin de semaine

De nouvelles manifestations contre la réforme auront lieu samedi au Nouveau-Brunswick.

À Saint-Quentin, un rassemblement est prévu de midi à 16 h près de l'hôpital.

À Shippagan, les manifestants prévoient se rassembler à 10 h devant le bureau du ministe Paul Robichaud.

PLUS:rc