NOUVELLES

Un conflit tribal dans l'ouest libyen fait des milliers de déplacés (CICR)

07/03/2013 02:28 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

Un conflit entre deux tribus de l'ouest libyen a fait des milliers de déplacés cette semaine, a indiqué jeudi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), tandis que les autorités assurent que le calme est revenu dans la région.

"Au cours des trois derniers jours, des milliers de personnes ont été déplacées par des affrontements tribaux dans la région de Djebel Nefoussa", dans l'ouest du pays, a indiqué le CICR dans un communiqué.

"En coopération avec le Croissant-Rouge libyen, le CICR a assuré la distribution de nourriture, de médicaments et d'autres formes d'aide essentielle à plus de 3.000 personnes qui ont fui leurs maisons pour chercher refuge dans les villes voisines", a-t-on ajouté de même source.

Des affrontements ont opposé au cours de cette semaine deux tribus, les Mechachia et Gontrar, autour de la ville de Mezdah, à 180 km au sud-ouest de Tripoli.

Le ministère de la Défense a fait état jeudi d'un mort parmi les forces gouvernementales qui tentaient de rétablir l'ordre dans la région, mais aucun bilan n'a été fourni sur d'éventuelles victimes des affrontements tribaux.

Jeudi, l'agence libyenne Lana a indiqué que le calme était revenu dans la région, sans donner plus de détails.

Des combats meurtriers avaient déjà opposé les tribus de Mechachia et Gontrar l'été dernier et en décembre 2011.

Les relations entre les deux tribus se sont envenimées depuis le début du soulèvement contre Mouammar Kadhafi en février 2011, les Machachia ayant été accusés d'être des partisans de ce régime.

Depuis la chute de régime kadhafiste en octobre 2011, la Libye a connu un grand nombre de conflits tribaux alimentés par la prolifération des armes.

ila/vl

PLUS:afp