NOUVELLES

Sanctions contre l'Iran: Washington fait pression sur la BCE

07/03/2013 02:45 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

Le département du Trésor américain a indiqué jeudi qu'il faisait pression sur la Banque centrale européenne (BCE) pour que celle-ci exclue totalement l'Iran de Target2, son système de règlements.

"Nous travaillons d'arrache-pied sur cette question depuis le règlement adopté par l'UE en décembre", a déclaré le sous-secrétaire au Trésor chargé du renseignement financier, David Cohen, devant la Commission bancaire du Sénat à Washington.

M. Cohen faisait référence à un règlement ayant validé l'intensification des sanctions contre l'Iran décidé par l'UE le 15 octobre.

Il a fait valoir qu'aux yeux des Américains, ces mesures étaient de nature à permettre d'exclure l'Iran de Target2, le système de règlement-compensation de la zone euro.

Selon lui, il suffit que la BCE "publie des orientations pour confirmer" cette exclusion.

"Nous continuerons de faire pression sur la BCE (...) pour qu'elle applique au système de compensation de la zone euro les mêmes mesures de restriction que l'UE applique à toutes les entreprises iraniennes", a-t-il ajouté.

Les nouvelles sanctions décidées par l'UE à l'automne instaurent une interdiction de principe de toute transaction financières entre les banques européennes et iraniennes, ménageant néanmoins quelques exemptions.

Pour les Occidentaux, ces sanctions ont pour but d'empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique sous le couvert de son programme de développement de l'énergie nucléaire. L'Iran ne cesse de répéter que cela n'est pas dans ses intentions et demande la reconnaissance de ses droits au nucléaire civil.

mj/sl/lor

PLUS:afp