NOUVELLES

Nadal: "Le plus dur a été de manquer les jeux Olympiques"

07/03/2013 05:38 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

"Le plus dur a été de manquer les jeux Olympiques", a déclaré jeudi l'Espagnol Rafael Nadal avant son entrée en jeu au Masters 1000 d'Indian Wells, en référence à sa blessure au genou gauche qui l'avait tenu éloigné des courts pendant sept mois.

Cette blessure avait empêché Nadal, alors désigné porte-drapeau de la délégation espagnole à Londres, de défendre son titre olympique en simple obtenu à Pékin en 2008, et l'avait contraint à déclarer également forfait à l'US Open puis l'Open d'Australie.

"Ce fut un moment triste pour moi. Ce genre d'opportunités ne se présente pas tous les jours, peut-être une seule fois dans sa vie. J'ai raté cette chance."

L'ancien N.1 mondial, redescendu au 5e rang à la suite de son absence, n'a jamais douté de retrouver un jour son meilleur niveau.

"Je n'ai jamais pensé à ça. C'est juste que ça a duré longtemps et c'est difficile avec ce type de blessure car on ne sait pas quand on pourra être de retour, a ajouté le Majorquin. C'est parfois frustrant de s'entraîner tous les jours sans sentir d'amélioration."

Le retour de Nadal sur la terre battue sud-américaine en février a été très probant (2 titres et 1 finale), notamment sa victoire expéditive en finale (6-0, 6-2) sur David Ferrer (N.4 mondial) samedi à Acapulco, mais la transition sur les courts en dur nord-américains est un saut dans l'inconnu, lui qui n'a plus évolué sur cette surface depuis fin mars 2012 à Miami.

"Je ne suis pas certain d'y arriver, après un an sans jouer sur dur. Je vais essayer de faire de mon mieux, mais je n'espère rien", a confié l'Espagnol.

bb/alh/pid

PLUS:afp