NOUVELLES

Marc Garneau visite des passionnés de l'espace dans l'école qui porte son nom

07/03/2013 07:42 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

TORONTO - Des étudiants d'une école de Toronto portant le nom de Marc Garneau, cet ex-astronaute qui s'est lancé dans la course à la chefferie du Parti libéral du Canada (PLC), ont reçu jeudi des encouragements à poursuivre leurs rêves d'exploration spatiale de la part de M. Garneau lui-même.

Celui-ci, qui fut le tout premier canadien à se rendre dans l'espace, s'est ainsi rendu dans l'école qui porte son nom pour discuter avec un groupe d'élèves participant à un programme de la NASA.

La course de véhicules lunaires de l'agence spatiale américaine invite des élèves du secondaire et des étudiants de l'université de partout sur la planète à concevoir un véhicule et à participer à une course au U.S. Space and Rocket Center.

Lors de cette compétition, un conducteur et une conductrice devront faire circuler leur véhicule sur un sol et entre des obstacles similaires à ce que les astronautes du programme Apollo ont dû affronter lors de leurs missions sur la lune, il y a environ 40 ans.

L'équipe du véhicule lunaire du Marc Garneau Collegiate Institute, formée de six élèves, est la seule issue d'une école secondaire canadienne à participer à la course, qui aura lieu le mois prochain à Huntsville, en Alabama.

M. Garneau a salué les progrès de l'équipe, ajoutant que le fait d'appuyer des jeunes innovateurs représentait une pause bien méritée à la campagne à la chefferie.

«Je suis toujours impressionné lorsque j'entre en contact avec des jeunes, mais la plupart de ceux que je rencontre sont à l'université, a-t-il dit. Ici, vous avez des élèves du secondaire qui sont franchement impressionnants.»

Le politicien a toutefois trouvé le temps de détailler sa plateforme électorale pendant son discours devant les élèves.

Marc Garneau a plusieurs fois souligné l'importance d'une économie du savoir dans le cadre de sa course pour diriger le PLC. Il a déclaré aux élèves que les jeunes innovateurs seront essentiels pour attirer les entreprises en sol canadien.

«Il y a énormément de talent ici au Canada, et ils ont besoin d'aide de la part du gouvernement fédéral pour aller de l'avant», a-t-il dit.

Son message a été bien reçu par au moins une membre de l'équipe du véhicule lunaire, qui croit que M. Garneau devrait être le prochain premier ministre.

«Nous avons besoin de plus de scientifiques qui désirent être politiciens en ce moment, puisque nous avons besoin d'innovation dans ce pays», a lancé Theodora Blidaru.

«Il y a quelques jours, un premier cas de VIH a été guéri, et nous avons besoin que des choses comme cela surviennent au Canada.»

Le vote sur le leadership libéral aura lieu dans la semaine du 7 au 14 avril.

PLUS:pc