NOUVELLES

Les avions du régime syrien bombardent la ville rebelle de Raqa (ONG)

07/03/2013 02:45 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

L'aviation syrienne a bombardé jeudi la ville de Raqa dans le nord du pays, première capitale provinciale à tomber aux mains des rebelles depuis le début du conflit, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La puissance aérienne est le principal atout des forces gouvernementales dans le conflit qui les oppose depuis près de deux ans à des rebelles bien moins équipés, mais qui profitent de l'essoufflement de l'armée régulière répartie sur l'ensemble du territoire syrien.

La ville proche de la frontière turque est depuis mercredi sous le contrôle total des insurgés, qui ont capturé lundi son gouverneur et se sont emparés du siège des renseignements militaires, un des pires centres de détention dans la province de Raqa, d'après l'OSDH.

Un drapeau du Front jihadiste Al-Nosra, de plus en plus influent sur le terrain, a été hissé sur le bâtiment, a précisé l'organisation jeudi.

Des "centaines" de miliciens pro-régime et soldats se sont rendus aux rebelles dans la ville, selon l'Observatoire qui dit craindre pour leur sort.

Ailleurs dans le pays, dans la ville de Homs, l'armée bombardait également le quartier rebelle de Khaldiyé, que les forces du régime tentent de reprendre depuis des mois, parallèlement à de violents combats entre les deux belligérants.

Selon l'OSDH, deux membres d'Al-Nosra ont fait exploser mercredi deux voitures piégées devant des barrages de l'armée à l'entrée de Homs, "dans une tentative d'entrer dans la ville".

ram/sw

PLUS:afp