NOUVELLES

La Havane: les Cubains font leurs derniers adieux à Hugo Chavez

07/03/2013 10:59 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

LA HAVANE, Cuba - Des dizaines de milliers de Cubains ont défilé devant un monument commémoratif à la mémoire du défunt président du Venezuela Hugo Chavez, jeudi, à La Havane.

Les Cubains ont ainsi rendu un dernier hommage à celui qui était le premier allié international du pays et un proche de Fidel Castro.

La longue file d'attente serpentait à travers la Place de la Révolution, à La Havane, et les Cubains ont patienté pendant des heures pour faire leurs adieux à Hugo Chavez, deux jours après qu'il eut succombé à un cancer.

Certains ont fait le signe de croix en passant devant l'immense photographie de Chavez, d'autres encore ont salué le portrait, exposé au-dessous d'un lit de fleurs blanches. Un garde d'honneur avait été posté à côté de l'image. En quittant les lieux, des Cubains ont lancé un «Longue vie à Chavez», tandis que d'autres ont réprimé quelques sanglots.

Une femme âgée de 47 ans, Violeta Lugo, a affirmé que tous les insulaires soutenaient l'ancien président du Venezuela. Elle s'est déclarée incapable de discuter davantage de sa mort, laissant toutefois glisser un «Chavez pour toujours». Des scènes semblables se sont répétées un peu partout sur l'île de Cuba.

A Santiago, dans l'est de l'île, le président et frère de Fidel, Raul Castro, a déposé une rose blanche au pied d'un portrait de Chavez, avant d'exécuter un salut militaire. Celui-ci a qualifié le défunt leader de figure marquante dans l'histoire vénézuelienne, mais aussi pour celle de Cuba.

«Ce que nous avons pu accomplir grâce à sa présence, ces quelques dernières années, ne sera pas effacé. Le peuple vénézuélien saura comment défendre leurs victoires, et nous serons à leurs côtés dans cette bataille», a déclaré Raul Castro. Le leader cubain s'est ensuite envolé pour Caracas, où il assistera à une cérémonie funèbre.

Le Venezuela est devenu, sous la présidence d'Hugo Chavez, un allié crucial pour Cuba, envoyant l'équivalent de milliards de dollars en pétrole dans le cadre d'un accord spécial. Le pays s'est également révélé, et de loin, son plus important partenaire économique. En 2011, les deux États avaient échangé pour 8 milliards $ en transactions commerciales, selon les données les plus récentes à ce chapitre.

PLUS:pc